Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Un bol de soupe
Ma vie en couleurs

Le guide des soupes

Eh oui la soupe on l’aime : elle réchauffe, réconforte, apporte tout ce qu’il faut au corps, permet aussi d’être créative… sans trop d’effort, avec effet maxi et budget mini. Du coup on s’imagine que vous brûlez d’impatience de mieux connaître la soupe, explorer ses différentes facettes, découvrir ses bienfaits, son histoire, déguster des recettes gourmandes et faciles ? Alors direction le pays du réconfort, au royaume de la pomme de terre, du chou, du poireau, du potiron, des champignons, de la carotte... Suivez notre guide plein de saveurs et plongez dans un océan de possibilités !

 

L’épopée de la soupe

Les bienfaits de la soupe

Les techniques de préparation

Des astuces pour faire aimer la soupe… aux enfants !

Des soupes à agrémenter

La soupe n’est pas qu’un plat d’hiver

Les 10 recettes de soupes fétiches de nos membres

L’épopée de la soupe

S’il y a bien un plat qui existe depuis toujours, c’est la soupe ! Saviez-vous que les premières traces de bouillons alimentaires remontent à la préhistoire ? C’était en effet la seule façon de disposer d’un repas chaud. Un bouillon rapidement agrémenté de céréales broyées, d’herbes et de racines.
Mais c’est au Moyen Âge que le mot « soupe » fait son apparition : non pour désigner le bouillon lui-même, mais la tranche de pain que l’on arrosait du breuvage.
La soupe devient potage (soit « cuit au pot ») au XVIIe siècle sous l’impulsion des bourgeois et de la cour du roi qui découvre les légumes du nouveau monde (tomates, carottes, etc.).
Au XIXe siècle, le potage devient une entrée à la table des plus nobles, et constitue un plat unique et économique dans les campagnes. Une tradition qui, depuis, perdure.
Depuis les années 1990-2000, la soupe a retrouvé une image beaucoup plus tendance : exit les légumes moulinés pour faire grandir les enfants ! New York et bien d’autres grandes villes mondiales ont lancé les bars à soupe, lieux diététiques et modernes qui mettent les saveurs à l’honneur à travers d’étonnantes associations, à boire sur le pouce ou emporter dans un mug. Qui a dit que la soupe était classique ?

Les bienfaits de la soupe

En un seul bol, la soupe vous apporte plus de bienfaits que n’importe quel autre menu. Il serait donc dommage de se priver de ce breuvage presque magique. Quels sont ses atouts ? On en compte surtout trois :

 

- Son apport nutritionnel incomparable. Envie de garder la forme ? La soupe joue son rôle à merveille. Un bol de soupe, c’est peu de calories (100 à 150) mais un apport maximal de nutriments et cinq portions de légumes dans une assiette. Tout y est : vitamines (A et B), minéraux, antioxydants… Sans avoir besoin d’en faire trop. Son pouvoir rassasiant vous cale rapidement.

- Son petit côté « confort food ». Boire une soupe, c’est souvent faire appel à des saveurs de l’enfance qui nous tirent un sourire nostalgique. Mais ce n’est pas qu’une impression : la soupe nous réchauffe durablement lors de longues soirées d’hiver et nous apporte l’équivalent de grands verres d’eau pour nous hydrater. Le réconfort est bien réel.

- Son avantage économique. Grâce à son pouvoir rassasiant, la soupe se suffit à elle-même. De plus, avec un peu de créativité, on se rend vite compte qu’elle nous permet d’utiliser nos légumes, d’agrémenter nos restes, de composer sans trop dépenser.

 

Recettes de soupes, veloutés et potages

 

Une femme s’apprête à déguster un bol de soupe

Les techniques de préparation

Compliquée, la soupe ? Pas vraiment. Les techniques sont accessibles à tous. Il suffit souvent d’une casserole, d’une moulinette ou d’un mixeur… Et c’est à peu près tout. Vous n’aurez même, parfois, besoin de rien ! Alors, aucune excuse !

 

Moulinée ou mixée, même combat. Pour préparer une bonne soupe maison, la méthode de base est souvent la même : faire revenir oignon et ail dans un peu d’huile, puis rajouter vos légumes coupés en morceaux, un cube ou un bouillon, couvrir d’eau et laisser mijoter environ 20 minutes (jusqu’à ce que les légumes soient tendres). Ensuite, les techniques divergent un peu, à vous de trouver celle qui convient le mieux :

 

- La plus authentique : la moulinette manuelle (si vous avez le temps), comme nos grands-mères, pour une texture unique et des légumes très finement préparés.

- La plus rapide : au mixeur, pardi. Dans un blender ou le mixeur d’un robot, en quelques secondes voilà une soupe prête à déguster. Aujourd’hui, vous trouverez même des robots qui cuisent et mixent les légumes dans le même récipient !

- La plus pratique : le mixeur plongeur, maniable et simple d’entretien.

 

Pour celles qui n’ont pas le temps de se mettre en cuisine, vous aussi avez droit à une bonne soupe pour vous réconforter. Aujourd’hui, les soupes en briques ou en sachets rivalisent de créativité et de saveurs, des plus authentiques aux plus novatrices. Persil sur le potage, il existe désormais des gammes issues de l’agriculture biologique. Ouvrez vos papilles, il y a forcément une soupe pour vous !

 

A la soupe !

Des astuces pour faire aimer la soupe… aux enfants !

Marre de la grimace de vos enfants et de leur asséner des « Mange ta soupe ! » à tout bout de champ ? Approchez, nous avons des techniques qui ont fait leurs preuves.

 

- Trouver des noms attractifs aux soupes. Parce que légumes du potager, ça ne les fait pas vraiment rêver, renommez vos soupes avec leurs codes de super héros et autres univers enfantins.

- Donner les arguments qui font mouche. « Et si papa est si grand et si fort, c’est parce qu’il adooore la soupe. Tu veux être encore plus fort ? Tu vas bien en reprendre une petite louche ? »

- Organiser des concours de dégustation pour déceler les saveurs. Et celui qui trouve tous les ingrédients choisit le film ce soir ! Bravo : c’est bien du potimarron !

- Miser sur l’onctuosité. Allez comprendre, les enfants n’aiment pas beaucoup les morceaux de légumes. Mais avec du fromage, de la crème avec un joli dessin, la texture se fait velours. Et ça, ils adorent !

 

Un bol de soupe avec un soleil dessiné avec de la crème

Des soupes à agrémenter

Pourquoi faire lisse quand on peut faire texturé ? Eh bien oui, une soupe gourmande peut très bien être garnie de diverses associations pour lui donner du moelleux, du croquant ou du piquant. Notre astuce ? Préparez des petits ramequins, façon « topping », pour agrémenter vos soupes. Mais… que peut-on mettre dans cette soupe ?

 

- Les classiques : fromage râpé, croutons aillés, petites pâtes ou vermicelles

- Les fermiers : aiguillettes de poulets, maïs croquant, carottes en morceaux

- Les audacieux : crevettes cuites, coquilles Saint-Jacques, avocats…

- L’onctueuse : mozzarella

La soupe n’est pas qu’un plat d’hiver

Qui a dit que la soupe ne se résumait qu’aux potages ?

 

Zoom sur les soupes froides. Elles désaltèrent et apportent de la fraîcheur au cœur de l’été. Les soupes froides sont aussi simples à réaliser et donnent une touche tendance à vos menus. On pense au gaspacho andalou, bien sûr, mais pas seulement : soupes glacées de courgettes, velouté de petits pois, soupe de melons… On les adore !

 

Zoom sur les soupes de fruits. Les fruits aussi sont excellents mixés ou moulinés. Ils se dégustent avec légèreté, tout au long de l’été, ou en desserts, toute l’année. Fruits rouges, agrumes, fruits exotiques… Où sont vos cuillères ?

 

Les 10 recettes de soupes fétiches de nos membres

Elles ont testé et approuvé des recettes de soupe. Elles partagent leurs découvertes avec vous ici. Si c’est pas sympa, ça !

3 J'aime
Commentaire