Aller au contenu principal
Faire sa lessive : mode d’emploi, un père et sa fille font la lessive
Ma vie en couleurs

Faire sa lessive : mode d’emploi

Aïe ! Votre petite robe rouge a déteint sur votre pantalon blanc ? Le pull en cachemire de votre homme lavé à 60 °C ressemble à une serpillère ? On a tous eu, un jour, un accident malencontreux avec sa machine à laver. Pour éviter les catastrophes, suivez nos conseils.

 

TRIEZ VOS VÊTEMENTS (ET VERIFIEZ LES POCHES !)

APPRENEZ À DECRYPTER LES ETIQUETTES

PRÉ-TRAITEZ LES TÂCHES

CHOISISSEZ LA BONNE TEMPERATURE

NE SURCHARGEZ PAS VOTRE MACHINE

ADAPTEZ VOTRE LESSIVE AU LINGE

NE ZAPPEZ PAS L’ANTI-CALCAIRE !

UTILISEZ DE L’ADOUCISSANT

LANCEZ UN PROGRAMME ADAPTE

ETENDEZ VOTRE LINGE DANS LES RÈGLES !

AYEZ LE REFLEXE PRESSING

1 – TRIEZ VOS VÊTEMENTS (ET VERIFIEZ LES POCHES !)

Que celui qui n’a jamais laissé traîner une chaussette rouge… dans sa lessive de serviettes blanches (désormais roses !) nous jette la première pierre. Combien d’accidents de décoloration – et autant de prises de bec avec son conjoint ! – auraient pu être évités en triant. La règle est simple : séparez les habits foncés, les habits clairs et le blanc. Une étape importante qui vous permettra de conserver l’éclat de votre joli chemisier plus longtemps ! Attention, veillez à bien vider vos poches avant le lavage et nettoyez à part vos vêtements neufs : il y a de grandes chances que ces derniers déteignent.

2 – APPRENEZ À DECRYPTER LES ETIQUETTES

Faut-il laver votre robe à 30°C ou bien la déposer au pressing ? Dans le doute, avant de lancer votre machine – et de ruiner votre vêtement préféré !  – prenez soin de lire les étiquettes et de jeter un œil à la composition du tissu. Lavage, blanchiment, séchage, repassage et nettoyage professionnel : il existe cinq symboles différents. Le premier, le cuvier donne des indications sur le lavage (à la main ou en machine) et la température maximale autorisée (30°C, 40°C, 60°C, 95°C). Viennent ensuite le triangle correspondant au blanchiment ; le fer à repasser ; le carré qui représente le mode de séchage ; et le cercle destiné au nettoyage à sec. Si vous avez coupé votre étiquette : n’hésitez pas à demander conseil à un teinturier !

3 – PRÉ-TRAITEZ LES TÂCHES

Sang, café, graisse, chocolat, fruits, vin : plus vous aurez détaché en amont le tissu, plus celui-ci a de chance de sortir immaculé de votre machine. Alors, vérifiez chaque vêtement avant de le mettre dans le tambour de votre lave-linge. Quelques gouttes de détachant sur un tee-shirt blanc qui en a vu de toutes les couleurs ; un peu de savon sur le col et les poignets des chemises de monsieur pour éviter les traces récalcitrantes… et hop, à la machine ! Impossible de nettoyer votre pull préféré ? Consultez notre guide des taches.

 

Guide pratique de la lessive : tout connaître sur le lavage du linge

4 – CHOISISSEZ LA BONNE TEMPERATURE

30°C, 40°C, 60°C ou 90°C : votre cœur balance ? Avant de sélectionner un programme, lisez attentivement les étiquettes de vos vêtements. Elles vous donneront une indication sur la température maximale autorisée. Ainsi, le lavage à froid est idéal pour le linge fragile et délicat : pulls en laine, tops en soie, etc. Vos habits sont peu sales : un passage en machine à 30°C et le jour est joué ! Les sous-vêtements, eux, supporteront sans problème une température de 40°C. Excepté la lingerie fine – bandeaux en dentelle, soutien-gorge trapèze et autres balconnets – qui nécessite un lavage à la main ou en machine à 30°C dans un filet de protection. Lavez votre linge de maison – torchons, draps, serviettes souvent sales et tâchés – à 60°C. Enfin, faites tourner à vide votre machine à 90°C tous les trimestres afin d’éliminer les résidus de savon ainsi que les odeurs désagréables !

5 – NE SURCHARGEZ PAS VOTRE MACHINE

Oui, cela va sans dire… mais cela va encore mieux en le disant : inutile de bourrer le tambour de la machine ! Plus vous tassez le linge, moins il sera lavé et plus il sera froissé. Pire : trop chargé, vous risquez d’endommager votre appareil à long terme. Alors, on multiplie les lessives et on y va tout doux !

6 – ADAPTEZ VOTRE LESSIVE AU LINGE

Liquide, en tablette, en capsule prédosée, super-concentrée ou en poudre : face au linéaire du rayon lessive, votre cœur s’emballe ? Rassurez-vous, il n’y a pas de mauvais choix ! Si la lessive en poudre est idéale pour lutter contre le ternissement et le jaunissement naturel du linge, elle se dissout moins bien à basse température et peut laisser des traces blanches sur les tissus foncés. Les tablettes ont l’avantage de se stocker facilement et de garantir un bon dosage. Mais, tout comme la lessive en poudre, elles sont à réserver aux lavages à haute température. La lessive liquide, quant à elle, est efficace dès 20°C grâce à sa capacité de dispersion.

Vous ne savez pas quel produit utiliser pour les vêtements de votre enfant ? La peau de bébé étant très sensible aux agressions extérieures, optez pour une lessive adaptée avec une formule hypoallergénique et testée dermatologiquement. Adieu les risques d’allergènes. Enfin, vous pensiez que la lessive pour le noir n’était qu’un argument marketing ? Faux ! Fabriquée sans agents de blanchiment, celle-ci permet d’éviter aux couleurs foncées de s’affadir trop vite. Un bon plan à connaître pour prendre soin de votre jean noir préféré !

 

Adoucissant, programme… Tout savoir sur le lavage et la lessive

7 – NE ZAPPEZ PAS L’ANTI-CALCAIRE !

Votre bouilloire se couvre de traces blanches ? Votre savon mousse peu sous la douche ? La faute… au calcaire ! Si les eaux dites « dures » sont riches en calcium et en magnésium indispensables à l’homme, elles favorisent cependant la formation de tartre et peuvent vite altérer le fonctionnement de vos appareils électroménagers. La dureté de l’eau varie en fonction des territoires : ainsi, en Bretagne, le sol granitique et sablonneux rend l’eau plus douce a contrario du nord de la France où l’eau est l’une des plus dures de l’Hexagone. Alors, pour éviter la formation de tartre, favorisez les lavages à basse température (30°C à 40°C) et utilisez régulièrement un produit anticalcaire. Douceur assurée !

8 – UTILISEZ DE L’ADOUCISSANT

Vous zappez régulièrement l’adoucissant ? Outre le fait de parfumer agréablement le linge, celui-ci a l’avantage de lisser les fibres et de faciliter le séchage et le repassage. Votre linge est alors tout doux. En prime, les fibres sont plus brillantes. Ce serait dommage de s’en passer, non ? Attention : en raison de possibles allergies, mieux vaut éviter de l’utiliser pour laver la layette des bébés ou choisissez une formule hypoallergénique et testée dermatologiquement.

9 – LANCEZ UN PROGRAMME ADAPTE

Coton, synthétique, délicat, laine, sport, rapide : les lave-linge offrent aujourd’hui une multitude de programmes. Vos vêtements sont peu sales ? Optez pour un programme court, entre 15 et 30 minutes. Le cycle délicat est à réserver aux vêtements plus fragiles comme les pulls en laine ou en cachemire et les chemisiers en soie. Apprenez que le programme « Couleurs sombres » utilise plus d’eau afin d’éliminer les résidus de lessive qui altèrent les textiles noirs. A privilégier lorsque vous lavez votre jean brut ! Enfin, les programmes « Coton » et « Synthétique » permettent d’adapter le lavage à la fibre textile : pressez la touche « Blanc » ou « Coton » pour laver vos serviettes de bain et la touche « Synthétique » pour votre petite robe en polyester.

10 – ETENDEZ VOTRE LINGE DANS LES RÈGLES !

La lessive est terminée ? Dernière étape – et pas des moindres ! – le séchage. Si la météo vous empêche d’étendre le linge à l’extérieur, privilégiez un endroit chaud et aéré à l’intérieur. Utilisez un étendoir et veillez à ne pas entasser les vêtements dessus au risque qu’ils sèchent mal et développent de mauvaises odeurs. N’oubliez pas de défroisser les pièces : ce petit geste tout simple permettra d’atténuer les plis et de simplifier le repassage. Enfin, pour éviter que vos pulls et gilets ne se déforment, faites-les sécher à plat sur l’étendoir.

11 – AYEZ LE REFLEXE PRESSING

Si l’étiquette mentionne un nettoyage à sec, confiez vos pièces –manteau, tailleur en laine, costume, blouson en cuir – à un professionnel. C’est la garantie de retrouver un vêtement aussi beau qu’au moment de l’achat !

Idée

SÈCHE-LINGE OR NOT SÈCHE-LINGE ?

Peu économique ? Bruyant ? Mauvais pour les vêtements ? Le sèche-linge n’a pas toujours bonne presse. Pourtant, il permet de sécher les grosses pièces en un temps record – fini les serviettes qui restent 48 h sur l’étendoir et sentent mauvais ! –, défroisse le linge et allège la corvée de repassage. En plus, contrairement aux idées reçues, il n’use pas les vêtements : la preuve, sur cinq kilos de linge séchés en machine, les peluches récupérées à la fin du programme représentent moins d’un gramme. C’est autant que si vous aviez étendu votre linge à l’extérieur ! Bref : pas de quoi s’en priver…

56 J'aime
Commentaires