Se faire rembourser
après ses courses
Imprimer ses réductions
pour les utiliser en caisse
Charger ses réductions
sur sa carte de fidélité
Des bananes
Ma vie en couleurs
Ma vie en couleurs

Le petit guide de la banane

Sucrée, savoureuse et bourrée d’énergie, il n’y a pas à dire, la banane nous emballe dès notre plus tendre enfance. Pas étonnant que nous en dégustions presque 9 kg par an et par personne* ! Mais connaissez-vous bien ce fruit exotique ? Voici un dossier à éplucher en 3 pour en connaître davantage sur le fruit préféré des Français (devant la pomme, bien sûr)**. Et garder la banane toute l’année !.

La banane, quelle histoire !

La banane, un concentré de bienfaits à éplucher

Des recettes gourmandes et antigaspi

La banane, quelle histoire !

La banane, on l’adore... et ce n’est pas vraiment nouveau. En effet, on en trouve les premières traces de culture par l’homme il y a 10 à 12 000 ans en Asie du Sud-Est, entre l’Inde et la Papouasie Nouvelle-Guinée. Cependant, son origine précise est incertaine : Malaisie, Inde, Laos ou Nouvelle-Guinée... La variété originelle s’est sans doute vite hybridée avec les autres variétés locales ! 


Puis, le bananier a été introduit sur d’autres terres comme l’Afrique de l’Est, la Chine et le Pacifique Sud, durant l’ère chrétienne. C’est autour de l’an 500 qu’elle est cultivée à Madagascar, puis importée en Méditerranée. Son tour du monde ne fait que commencer ! Au XVIe siècle, ce sont les Portugais qui l’implantent dans les îles Canaries, puis aux Antilles, où sa culture devient un réel enjeu économique. C’est un essor sans pareil qui gagne la France, notamment au XIXe siècle, grâce à Joséphine Baker, toute de bananes vêtue ! 

 

Bananes d’ici et d’ailleurs. 


Aujourd’hui, les principaux producteurs de bananes restent l’Inde, la Chine, les Philippines, l’Équateur et le Brésil. Mais la France elle-même produit plus de 260 000 tonnes de bananes par an, principalement en Martinique et Guadeloupe.  

 

1001 et une variétés ?


S’il existe plus de 400 variétés de bananes répertoriées dans le monde (et plus de 1 000 avec les sauvages !), celles que l’on retrouve dans le commerce correspondent à deux genres : les bananes « dessert » ou douces, appelées couramment Cavendish. Ce sont les plus sucrées, que l’on déguste en tant que fruits. Et les bananes « à cuire », dites plantains, moins sucrées, que l’on consomme cuites, comme un légume, notamment dans les pays exotiques. 

Mais vous pourrez aussi trouver des noms plus rares de grande naine et petite naine, banane pomme, banane rose, banane pisang lilin, banane poyo....

 

Une banane découpée en rondelles


 

La banane, un concentré de bienfaits à éplucher

Une petite faim ? Sachez qu’avoir une banane dans son sac ou à portée de main à la maison, est toujours une excellente décision. Car sous sa douce saveur réconfortante, la banane cache des bienfaits naturels, utiles à tous. 


Elle est nourrissante. Malgré son goût sucré, une banane ne contient pas plus de glucides qu’un bonbon ou un biscuit. En revanche, elle nourrit bien mieux et comporte bien plus de vitamines et de minéraux : magnésium, potassium, iode et même phosphore. 


Elle protège l’estomac. Oui, la banane serait un anti-acide naturel, parfait contre les petites aigreurs d’estomac qui empoisonnent le quotidien. On sait également qu’elle soulage la muqueuse en cas d’ulcère (sans toutefois le soigner, hein !). 

 

Elle possède de nombreux antioxydants. S’il fallait en plus lui trouver une belle propriété, c’est celle-ci : sa capacité antioxydante avérée, vous aide à prévenir les maladies cardio-vasculaires (avec l’hygiène de vie qui suit).


Elle régule le transit. Un petit tracas côté transit ? Ruez-vous sur les bananes. Elles contiennent des fibres particulières qui ont le don de le réguler, que vous soyez sujet à une petite accélération ou, au contraire, à un léger blocage. La banane est vraiment votre amie ! 


Elle vous donne la pêche. Ceci n’est pas qu’une blague. La banane contient du tryptophane, une protéine que le corps transforme en sérotonine. Et qu’est-ce ? Rien d’autre qu’un relaxant naturel, rehausseur de bonne humeur. Oui, manger une banane rend heureux ! 


Et saviez-vous aussi qu’elle était douée pour soulager les brûlures et les petites infections cutanées ? Il ne suffit pas de la manger, cette fois, mais d’utiliser la face interne de sa peau. Quand on vous disait qu’elle était douce !

 

banana bread


 

Des recettes gourmandes et antigaspi

Miam, notre partie préférée dans la banane, c’est de la manger ! Mais si la banane est parfaite quand elle est juste mûre, elle s’abîme également assez rapidement. Que cela ne vous freine pas, au contraire, de les consommer : elles n’en seront que plus goûteuses dans vos petits plats. 
Alors, on fait quoi avec des bananes trop mûres ? 
 

Un banana bread, bien sûr. Il n’y a rien de plus réconfortant que ce gâteau moelleux aux effluves sucrées de bananes, inspiré des recettes américaines, pour un bon goûter. Et si vous testiez une version chocolatée avec Côte d’Or Noir Bio ? On attend de vos nouvelles...

 

Des crumbles. Vous n’y pensiez pas ? Puisque la banane détrône la pomme, autant en faire du crumble. Crumble express banane-Petit Écolier pour les gourmands pressés, ou encore raisins de corinthe et Bastogne pour les plus inspirés. Ça donne envie, non ?

 

Des smoothies et des milk-shakes. Sain et/ou gourmand, le smoothie remporte tous les suffrages, surtout quand les beaux jours ne sont plus loin. Serez-vous plus smoothie banane et muesli ? Soupe froide de banane à la grenade ? Soupe de banane Philadelphia et Milka ? Ou encore milk-shake stracciatella et banane ? Seule la faim pourra répondre à cette question. 

 

De la nice cream*. C’est la tendance du moment qui séduit les vegan... et les autres. La nice cream est un sorbet sans sorbetière, seulement grâce aux bananes. Coupez votre banane mûre en rondelles, congelez-les. Et mixez-les quand vous avez envie d’une glace.... à décliner en ajoutant des fruits rouges, du topping, du chocolat....

*Bonne crème

 

Et les peaux de bananes, alors ? On ne les jette plus (trop risqué ! ah ah)… on les mange. C’est la tendance antigaspi qui monte : des peaux de bananes coupées en fines lamelles pour être mixées avec du lait.... à ajouter dans vos préparations de gâteaux (par ici la recette de muffin antigaspi avec le chocolat Côte d’Or). Et si ça ne vous tente pas, sachez que vous pouvez également les utiliser pour faire briller et nourrir vos chaussures en cuir , ou encore faire pousser vos plantes :  la peau coupées en lamelles et déposée au pied des plants diffusera son potassium, un excellent nutriment végétal. 

 

*https://www.reussir.fr/fruits-legumes/consommation-la-banane-detrone-la-pomme

**http://www.arboriculture-fruitiere.com/articles/commercialisation/legere-hausse-de-la-consommation-de-fruits-en-2019

 

Les mots clés associés
16 J'aime
Commentaires