Manger comme des rois avec les restes !

Comme d’habitude, pour ces fêtes, vous avez prévu pour un régiment, et même si vos invités ont fait honneur à votre table, ça n’a pas loupé : il y a des restes, et en quantité ! Un désastre ? Non, plutôt une chance ! Vous avez tout sous la main pour une grande opération de recyclage gourmand qui comblera les appétits voraces comme les adeptes du régime détox !

Vous avez de beaux restes ? Prenez-en soin !

Certes, lorsque l’on contemple les vestiges d’un repas le ventre plein, on a envie de tout sauf de remettre le couvert… Mais ce n’est pas une raison pour les laisser trainer sur le plan de travail à la merci des bactéries !

Justement, n’attendez pas la fin du repas pour emballer vos restes, faites-le au fur et à mesure de leur « retour » en cuisine ! La durée de vie (sans risque sanitaire) d’un aliment hors réfrigérateur étant de deux heures, soyez vigilante si votre petite fête traine en longueur ! Sortez-les de leur plat de service/de cuisson et placez-les dans un récipient hermétique peu profond et ouvert afin de favoriser le refroidissement. Prenez soin de séparer les viandes de leurs sauces.

Dès que les restes sont à peine tièdes, fermez les récipients et mettez-les au réfrigérateur. Si vous ne prévoyez pas de les consommer dans les deux-trois jours, faites-leur passer la nuit au frais avant de les congeler. Pensez en amont à un emballage adapté au congélateur et n’oubliez pas d’y noter le contenu et la date. Découvrez toutes nos astuces dans notre guide du « bien-congeler »

Pour le réchauffage, n’hésitez pas à y aller franchement : les liquides doivent bouillir et les solides réchauffés à au moins 75°C, afin de  détruire les éventuelles bactéries.

Conseil + : le reste n’a qu’une vie, alors s’il y a encore des rescapés après l’opération de recyclage, direction la poubelle, c’est sans appel !

Quand l’apéro joue la carte du renouveau

Les biscuits apéritifs, il en reste toujours ! Alors plutôt que de les grignoter en douce, transformez-les en fine chapelure parfumée (pour vos escalopes, vos gratins). Le pain d’épices qui avait si joliment accompagné votre foie gras ? Il apportera une note délicatement exotique à un lapin à la bière, des piccatas d’agneau, ou bien un cheesecake aux noix. Quant au pain blanc rassis, plongez-le dans un voluptueux bain de lait et d’œufs pour un très anglais pudding aux pommes.

Ne vous sentez pas non plus obligée de vider les fonds de bouteille ! Faites plutôt de nouveau chavirer les têtes (avec modération) avec ces figues au vin rouge, ou ce très léger granité de champagne aux agrumes. Les granités sont d’ailleurs un excellent moyen de recycler les restes, liquides comme solides, alors déclinez-les à l’infini ! Plus roboratif, le cake au vin blanc  n’aura pas son pareil pour créer la surprise en bouche !

Petits secrets pour des entrées métamorphosées

Quelques tranches de foie gras n’ont pas trouvé preneur ? Quel bonheur ! Vous allez pouvoir confectionner cette sauce bonne à s’en relever la nuit ! Faites revenir un oignon et une carotte coupés en petits dés, ajoutez 15 cl de bouillon et faites réduire. Ajoutez le foie gras (au moins 50 g) ainsi que 10 cl de ce Sauternes délicieux, passez le tout au mixer puis au chinois. A servir avec des ravioles, des magrets de canard ou tout simplement de bons beefsteaks ! Oh que c’est bon ! Pensez aussi au risotto ou à la crème brulée au foie gras. Pour ceux qui surveillent leur ligne, faites simple : quelques copeaux dans une petite salade de mâche et de haricots verts, avec une vinaigrette à la framboise, bien sûr !

Pour vos restes de poissons (fumés ou non), la quiche c’est bien, mais les brandades, pains de poisson ou rillettes, c’est quand même plus glamour ! Les estomacs saturés, eux, signeront à nouveau pour une salade, mais avec des effilochées de saumon ou de haddock fumés, des suprêmes d’agrumes et une vinaigrette balsamique cette fois-ci !

Veillez à toujours avoir des œufs au frais pour pouvoir donner une seconde vie à vos légumes (et vos fromages) grâce aux soufflés et aux tartes. Et pour transformer des pommes de terre (crues, cuites ou en purée) en délicieux gnocchis maison, il suffit d’un œuf et d’un peu de farine.

Conseil + : pensez aussi aux soupes, idéales pour vous régaler et commencer votre cure de remise en forme.

Les petits plats dans tous leurs états !

Au grand dam du chien de la maison, tout ou presque se recycle dans les volailles : la chair bien sûr, mais aussi la carcasse et les os pour de bons fonds de sauce maison ! Avec des champignons, de l’ail et quelques herbes, les bonnes résolutions  seront au rendez-vous avec ce bouillon quasi aérien. Pas encore décidée à attaquer le régime ? Alors vivent les pastillas au poulet et le Parmentier de canard. Rillettes, bricks, gratins, les idées ne manquent pas dans cet article dédié au poulet, doré et adoré !

Une sauce « bolo » pour vos petits princes, c’est sûr, cela leur fera vraiment plaisir, mais vos restes de rosbif ou de tournedos peuvent aussi voyager plus loin qu’en Italie, coupés en fines lamelles dans des nouilles sautées à l’asiatique.

Mmmh… c’est une impression, ou votre repas de restes est bien parti pour surpasser l’original ?

J'ajoute à mes favoris

Ajouter à mes favoris

Je note

Vos réactions

90

Moi aussi je réagis

Claire De Lune Claire De Lune 12258 pts

L'art d'accommoder les restes ! c'est réel, avec ces conseils précieux et, un peu d'imagination, on ne jette plus rien et l'on réalise des plats délicieux !

gaellecordeau gaellecordeau 9616 pts

je ne jette jamais les restes je les accommode d'une autre manière en entrée suivant ce que c'est ou bien en plat chaud

Voir la suite des réactions

Moi aussi je réagis !

N'hésitez pas, partagez votre avis sur Manger comme des rois avec les restes ! !

C'est gratuit

Connectez-vous pour publier votre avis

Je me connecte

Pas encore membre ?

Je m'inscris