Se faire rembourser
après ses courses
Imprimer ses réductions
pour les utiliser en caisse
Charger ses réductions
sur sa carte de fidélité
Une femme prend soin de ses pulls en laine
Ma vie en couleurs
Ma vie en couleurs

Mon pull en laine, je l’aime… jusqu’au lavage

« Jamais sans mon gilet à grosses mailles ! » Nous sommes nombreux en effet (et c'est tant mieux) à aimer nous lover dans un pull douillet en fibres naturelles. Mais pour que notre pull « doudou » nous accompagne au fil des ans, mieux vaut avoir les bons réflexes en termes de lavage.

En machine c’est possible…

Si vous ne vous voyez pas laver vos pulls à la main (par manque de temps… et de motivation disons-le !), le lavage en machine reste une option à ces conditions :

  • Lisez bien les étiquettes.
     
  • Optez pour le programme laine spécifique à froid, sans essorage, avec un cycle court (600 tours/min maxi) et toujours avec une lessive adaptée.
     
  • Ne remplissez le tambour qu’à demi et ne mélangez pas plusieurs types de laine !

 

… mais mieux vaut privilégier un lavage à la main
 

On l'oublie souvent au quotidien, mais la laine est une fibre animale : comme nos cheveux, elle est composée de kératine. Comme nos cheveux, elle est donc à traiter avec douceur, surtout lors du lavage. Et quoi de plus doux que vos mains expertes et une eau pas trop chaude (30 degrés maxi) pour la chouchouter ?
 

... avec une lessive spéciale laine
 

La lessive pour la laine, un argument marketing ? Que nenni. Pour bien laver votre pull 100 % laine, ne faites pas l'impasse sur un produit adapté : la lessive spéciale laine possède un PH neutre pour nourrir et hydrater les fibres, et éviter l’effet feutré ou bouloché qu'on déteste.
 

Avoir la main douce

Vous vous en doutiez, mais on ne lave pas un article en laine comme un simple t-shirt. On s'adapte ! Avec des gestes délicats, presque un massage, pour travailler doucement votre vêtement, sans casser les fibres. Pensez aussi à le faire tourner dans un sens, puis dans l’autre, au fond de la bassine. Et surtout, interdiction de frotter.

Rincer à l'eau tiède

Ne pas brusquer votre pull, c'est aussi en termes de températures : évitez à tout prix les écarts de température (trop froid ou trop chaud) qui rétracteraient les fibres. L’eau de rinçage doit être à la même température que celle de lavage, sous peine de créer du feutrage dont vous vous passeriez bien !

Égoutter dans la douceur

Et encore, le terme égoutter n'est pas le bon. On parlera plutôt d’absorber l’excédent d’eau entre deux serviettes éponges, en les roulant tout doucement. Bref, résistez coûte que coûte à la tentation de tortiller les manches de votre pull !

Opter pour l'air libre ! (et la patience)

Votre vêtement tout propre et frais, choisissez un endroit éloigné de toute source de chaleur (soleil, radiateur) et de poussière pour le poser bien à plat sur une serviette-éponge. Le temps fera le reste.

Repasser ? Uniquement si besoin.

C’est normalement inutile, parce que votre vêtement devrait reprendre sa forme initiale (si vous l’avez fait sécher à plat). Vous n'êtes pas satisfait ? Repassez à l’envers, avec un fer pas trop chaud, en vous aidant  si possible de vapeur pour détendre les fibres.

 

Et voilà, le tour est joué !

 

Idée

Priorité aux fibres 100 % naturelles !

Elles ont le vent en poupe et l’industrie textile, qui reste l’une des plus polluantes, s’y met de plus en plus. En portant des vêtements en laine, vous limitez déjà les risques de nuire à la planète. Mais pour aller jusqu’au bout de la démarche, optez pour des produits en « pure laine vierge non traitée » (ex., le label Woolmark pour la laine de mouton). Cela signifie qu’elle provient d’une tonte sur animal vivant (chèvre, mouton, lama, lapin…) et qu’elle n’a pas été

3 J'aime
Commentaire
les bons de réduction
Dans mon panier
0,90 € à valoir sur l'achat d'un produit Persil
Dans mon panier
0,80 € à valoir sur l'achat d'un produit Cajoline
épuisé
Dans mon panier
1,50 € à valoir sur l'achat d'un produit OMO
épuisé
Les tests produit