Aller au contenu principal
peindre un mur
Ma vie en couleurs

Comment donner un coup de jeune à un ancien carrelage ?

Votre carrelage mural est abîmé, défraîchi, démodé, bref vous ne le supportez plus ? Plutôt que de le changer, voici trois techniques qui vont vous permettre de le relooker facilement, rapidement et à moindres frais ! Explications…

La peinture pour carrelage, c'est plus rigolo !

La peinture est le choix le plus évident (et le plus économique) pour changer facilement l'aspect de votre vieux carrelage. Mais attention, pour un résultat durable, il faut utiliser des peintures spécifiques. Deux solutions...

La première consiste à employer un revêtement type "kit de rénovation pour baignoires et carrelages".
- Les avantages : il se présente sous forme d'une pâte semi-liquide, à base de résine époxy et de durcisseur, qui se passe au pinceau ou au rouleau comme une peinture classique.
- Le plus : comme cette peinture est destinée à rénover l'émail d'une baignoire, elle est vraiment très résistante.
- Le moins : à part le blanc, le choix de couleur est limité !

La seconde solution : utiliser une sous-couche spéciale (ou primaire pour peinture sur verre, carrelage, faïence...).
- Les avantages : cette sous-couche permet à la peinture dont vous vous servirez pour la finition de bien "accrocher" sur le carrelage. Veillez quand même à choisir une peinture "spécial salle de bains ou pièces humides" pour la seconde couche, afin d'assurer une bonne longévité à votre relooking !
- Le plus : vous aurez le choix dans les couleurs.
- Le moins : un résultat sans doute un peu plus fragile dans le temps.

Astuces +
- Quelle que soit la solution retenue, procédez toujours à un bon lessivage (dépoussiérage et dégraissage) avant de vous mettre à la peinture

- En vieillissant, les joints de carrelage jaunissent, moisissent, une horreur ! S'ils sont vraiment trop abîmés, plutôt que de passer quatre couches de peinture dessus, il existe dans le commerce des produits spécifiques et faciles d'emploi : nettoie-joint, enlève-joint, super détartrant, joint prêt-à-poser, etc.

- Pour une touche finale personnalisée ou introduire une thématique particulière dans votre déco, pensez aux stickers. Faciles à poser, rigolos, économiques, les transferts ont tout pour plaire. Et vous pouvez les changer à volonté ! S'il vous reste de la peinture, peindre des motifs ou une frise au poichoir sur votre carrelage (fleurs, étoiles de mer, dauphins...) est aussi possible et très simple. Vous trouverez de nombreux modèles dans le commerce et sur Internet.

Un revêtement pour un effet bord de mer assuré !

Si vous ne pouvez vraiment plus voir votre carrelage, même en peinture, il ne vous reste plus qu'à le faire "disparaître" derrière un autre revêtement. Le plus simple ? Le recouvrir de lambris en PVC.

Comment choisir le PVC ?
Le choix du PVC s'impose, car il résiste mieux à l'humidité que le bois. Néanmoins, l'étanchéité n'étant pas aussi parfaite que le carrelage, évitez d'en installer dans une cabine de douche ou au-dessus de la baignoire des enfants !

Comment procéder ?
Pour la pose, si vos murs sont bien droits, le plus facile est d'emboîter les planches entre elles et de les coller directement sur le carrelage avec une colle mastic résistant à l'humidité. Si ce n'est pas le cas, vous devrez d'abord fixer des petits tasseaux au mur (ou une armature métallique), sur lesquels vous viendrez visser les lambris.
- Le plus : un fini très esthétique, une bonne isolation phonique et l'impression de se sentir comme dans un cocon.
- Le moins : en fonction de leur quantité, certains produits vieillissent mieux que d'autres (jaunissement, moisissures, gondolage), soyez vigilante au moment de l'achat.
A noter : cette pose est recommandée si votre salle de bain souffre d'une mauvaise ventilation car elle permettra au mur de "respirer".

Astuces +
- Les lames étroites sont idéales pour les petites pièces et plus adaptées à la salle de bains : elles sont proposées en largeur de 70 à 115 mm.

- Vous pouvez assembler différentes couleurs pour dynamiser votre décoration.

- L'idéal est de poser votre lambris sur un ou deux murs, ou sur une partie de mur, de façon à délimiter une zone.

- Le PVC étant imputrescible, le calcaire n'accroche que faiblement. Pour l'entretien, utilisez une éponge humide ou un détergent ménager classique, mais pas de produit abrasif ni d'amoniaque (risque de jaunissement).

 

Plus de styles avec des dalles adhésives en PVC

Autre technique pour "cacher la misère" de votre ancien carrelage mural : poser des dalles adhésives en PVC par-dessus.
Vous en trouverez dans tous les styles (et à tous les prix) : imitation marbre, bambou, béton, mosaïque, ...


Comment procéder ?
Elles sont super simples à poser, il suffit d'enlever le papier protecteur et d'appliquer la dalle contre le mur en appuyant fortement. Pour un effet stylisé et une mise en oeuvre facile, difficile de faire mieux. En revanche, là aussi l'étanchéité ne sera pas parfaite, donc veillez à bien ventiler et à ne pas exposer les dalles à trop d'éclaboussures si vous ne voulez pas les voir se décoller !

- Le plus : un grand choix de finitions déco et une pose ultra simple.
- Le moins : risque de décollement possible en cas de forte humidité.

Astuces +
- Pour les poser bien droites, commencez toujours en partant du centre du mur vers les côtés, et utilisez un niveau à bulle.

- Pour assurer une bonne adhérence, votre carrelage doit être impeccablement propre et lisse, donc ne lésinez pas sur l'étape lessivage et dégraissage.

- Lors de la pose, n'appuyez pas trop au niveau des joints de votre carrelage pour ne pas faire apparaître de marques sur vos dalles.

50 J'aime
Commentaires