Aller au contenu principal
La devanture d’une brocante
Ma vie en couleurs

Un chineur sachant chiner…

Mobilier vintage, vaisselle ancienne, objets insolites : vous êtes fan de brocantes et de vide-greniers ? Passez au niveau expert avec nos conseils avisés : repérez les lieux, ouvrez l’œil, posez des questions, et apprenez la patience : bonnes affaires garanties !

 

Le b.a.-ba du chineur

 

Bien chiner, ça s’anticipe ! Et oui ! On ne part pas à la chasse au mobilier vintage sans avoir pris quelques précautions au préalable. Tout d’abord, vérifiez les dimensions de la pièce où vous souhaitez installer votre future acquisition. Ce serait dommage que votre magnifique enfilade des années 50 reste sur le pas de la porte par manque de place ! 

 

Munissez-vous également :

- d’un mètre pour mesurer le mobilier

- de papier journal pour protéger les objets fragiles

- d’un chéquier et d’argent liquide (et oui, les cartes bancaires sont rarement acceptées sur les vide-greniers !)

- d’une lampe de poche pour passer en revue la pièce convoitée : intérieurs de tiroirs, etc.

- ainsi que de bonnes chaussures pour arpenter les allées !

 

Enfin, renseignez-vous au préalable sur la « cote » des objets que vous recherchez : cela vous évitera de payer trop cher un cendrier en bakélite surévalué et vous permettra de négocier le prix, si nécessaire !

 

Les 5 règles d’or de la chine

 

1) Soyez stratégique ! Pour augmenter vos chances de tomber sur des affaires en or, sélectionnez les vide-greniers qui comportent le plus grand nombre d’exposants (à partir de 100 stands ça commence à devenir intéressant…)

 

2) Levez-vous de bonne heure ! Premiers arrivés, premiers servis, n’oubliez pas que les bonnes affaires appartiennent à ceux qui se lèvent tôt.
 

3) N’ayez pas peur de poser des questions au vendeur afin d’en savoir plus sur votre future acquisition - quelle est sa provenance ? Sa matière ? Etc. – et de vérifier son authenticité.

 

4) Prenez soin de bien contrôler la pièce convoitée afin d’éviter les mauvaises surprises : ouvrez les tiroirs, repérez les tâches indélébiles, examinez les pieds des meubles, etc.

 

5) Soyez patient ! Le vendeur refuse de négocier ? Retentez votre chance un peu plus tard. Celui-ci sera peut-être plus enclin à vous faire un prix avant de remballer son stock !

 

Pour aller plus loin :

Le guide du chineur, d’Emmanuel Layant, aux éditions du Chêne.

https://www.brocantelab.com

 

Le conseil + : pour vérifier qu’un objet est vraiment en cuivre, munissez-vous d’un aimant. Le cuivre étant un métal non-magnétique, s’il adhère, c’est qu’il s’agit certainement d’acier recouvert de cuivre, un matériau de moindre valeur.

Les mots clés associés
37 J'aime
Commentaires