Se faire rembourser
après ses courses
Imprimer ses réductions
pour les utiliser en caisse
Charger ses réductions
sur sa carte de fidélité
Un groupe de jeunes gens échangent un signe d’amitié.
Ma vie en couleurs
Ma vie en couleurs

Tous en mode « co » !

Le mode collaboratif, kézako ? C’est simple, ça consiste à échanger des biens et des services pour faire des économies et créer du lien social. Un concept nouveau, qui redonne du sens à la conso… Allez, on s’y met !

 

Le mode co, c’est l’économie collaborative, le partage ou l'échange de biens et/ou de services entre particuliers. Un système florissant en ces temps de crise, où l’envie de consommer autrement a le vent en poupe.

 

Un succès grandissant

Le mode co, ça cartonne ! En 2014, 89 % des Français déclaraient avoir réalisé une pratique de consommation collaborative (*). La même année, ils étaient 25 % à avoir déjà opté pour le covoiturage de façon occasionnelle ou régulière (*).

 

Témoignages :

 

Amélie, 28 ans

Fan de covoiturage

« Mes parents vivent dans le Nord, moi, en Normandie, et j’aime passer des week-ends entre copains aux quatre coins de la France… autant dire que mon budget transport est vite en surchauffe ! Du coup, moyennant une somme définie à l'avance, j’emmène des passagers quand je me déplace en voiture. »

Amélie a ainsi rencontré des personnes qu’elle n’aurait jamais croisées autrement : un étudiant en histoire de l’art lui a ainsi donné une conférence improvisée sur le pop art entre Rouen et Arras !

 

Carole, 37 ans

Adepte d’échange de maisons

« Une location pour les vacances, c'est sympa. À l'étranger, c'est encore plus dépaysant. Le problème… c’est le prix ! Avec deux enfants, plus un ou deux cousins qui se greffent à l'aventure, ça devient carrément onéreux. »

Carole a donc troqué son appartement parisien contre… une demeure de charme en Italie ou un beau loft à Stockholm. À ces avantages économiques s’ajoute une belle dimension humaine. Les Italiens lui avaient laissé plein de bonnes adresses, et les Suédois avaient pensé à sortir des jouets pour ses enfants. Convivial !

 

Marion, 47 ans

Convertie au jardin partagé

« J’ai déposé une annonce pour permettre à quelqu’un de profiter de mon jardin. N’ayant pas la main verte, je négligeais mon petit coin de verdure qui ressemblait plutôt à une sorte de jungle. J’ai rencontré Solange, qui habite en appartement. Contre une partie de la récolte, elle prend en charge l'entretien et peut profiter de mon terrain ! ».

Un échange gagnant-gagnant. Solange a même aménagé un potager 100 % bio où les fraisiers copinent avec la rhubarbe et les potirons.

 

Bénédicte, 30 ans

Spécialiste du book-crossing

« Je sème les livres que j’ai lus partout : sur un banc public, sur un muret de ma rue… accompagnés d’un petit mot. Il ne reste plus à un passant qu’à s'en saisir pour savourer une surprise littéraire. »

Et poursuivre l'aventure lui-même, en renouvelant l’opération.

 

Bucolique, poétique ou en mode bons plans, le mode collaboratif est définitivement dans l’air du temps… Et si vous essayiez ?

 

(*) Enquête TNS Sofres Nomadeis, novembre 2014

 

Crédit : Istock

Les mots clés associés
8 J'aime
Commentaires