Aller au contenu principal
Le Carnaval : que la fête commence !
Ma vie en couleurs

Le Carnaval : que la fête commence !

La période des carnavals commence. Moment festif et populaire par excellence, c’est l’occasion pour petits et grands de se déguiseret de faire tout ce qui est interdit en temps normal ! Mais d’où vient cette coutume ? Quels sont les plus beaux carnavals du monde ? Entre tradition et modernité, partez à la découverte des plus belles festivités à travers le monde…

Le carnaval, c’est le monde à l’envers !

 

Depuis toujours, l’homme a aimé se déguiser, porter des masques et se maquiller. Une façon de « sortir de soi », de changer de personnage à des fins magiques, guerrières ou religieuses.
 On trouve dans l’Antiquité de nombreuses fêtes qui préfigurent le carnaval : les Sacées dans l’ancienne Babylone, les Dyonisies en Grèce ou les Saturnales à Rome. Le principe est toujours le même : inverser les rôles, transgresser les règles et célébrer le retour du printemps, de la fécondité ou le réveil de la nature. Mais le carnaval tel qu’on le connaît est apparu en Europe au Moyen-âge : l’Église n’arrivant pas à interdire ces fêtes « paillardes » héritées de l’Antiquité, elle a décidé de les encadrer et de les canaliser. Depuis, le Mardi gras et la semaine qui le précède sont l’occasion de festoyer un peu partout dans le monde, avant la longue période de jeûne du carême, qui dure 40 jours et s’achève le samedi Saint, juste avant Pâques. 

À boire et à manger !

 

Le mot carnaval vient du latin « carne levare » qui signifie littéralement « enlever la viande ». Cela fait référence à la période de carême pendant laquelle on ne mangeait ni viande, ni graisse, ni œuf. Cela explique aussi pourquoi le jour du Mardi Gras, chacun utilisait ce qui lui restait de graisse et d’œufs, et qu’aujourd’hui encore, on s’en serve pour faire des crêpes, des beignets et se régaler ! D’ailleurs, les gâteaux et pâtisseries du carnaval et du Mardi gras sont sensiblement les mêmes que ceux de la Chandeleur et font la joie des enfants : crêpes et beignets, mais aussi gaufres, bretzels… chaque région a ses propres recettes. En revanche, côté boissons*, on oublie les enfants : Caribou au Québec (un cocktail alcoolisé à base de brandy, de la vodka, du sherry et du porto !), Diabolo flamand dans le Nord de la France (1/3 de Genièvre de Houlle, 2/3 de Limonade Blanche), Caïpirinha à Rio, Spritz à Venise (vin blanc et Campari)… À consommer bien évidemment avec modération !

Des carnavals pour tous les goûts

Que se soit dans la banlieue de Dunkerque ou en plein cœur de Venise, les carnavals sont toujours rythmés par la musique, la fête et les déguisements. Ça vous tente ? Voici une sélection des plus beaux carnavals du monde !

 

Rio de Janeiro

 

Le plus célèbre des carnavals a été introduit par les Portugais au Brésil, puis transformé en 1940 par une femme d’origine italienne, épouse d’un propriétaire d’hôtel, qui décida de louer des musiciens, d’importer des confettis et des serpentins afin d’organiser un grand bal masqué.
Aujourd’hui, le Carnaval de Rio accueille chaque année des millions de personnes venues du monde entier assister au défilé des écoles de samba, dans un déluge de plumes, de paillettes et de chars colorés.

http://www.rio-carnival.net/

http://www.brasilbeleza.com/carnaval-rio.html

 

Venise

 

Au XVe siècle, avec l’accord du Pape, le carnaval s’installe à Venise. La fête dure alors dix jours pendant lesquels sont organisés des jeux, des mascarades et des courses. Tout Venise se transforme en rêve jusqu’au grand bal masqué sur la place Saint Marc, le soir du Mardi gras. Aujourd’hui, rien n’a vraiment changé, sauf la durée. Et la Comedia dell’Arte, les costumes extravagants, les longues capes et les masques d’Arlequin sont toujours à l’honneur !

http://www.carnivalofvenice.com/?lang=en

http://www.e-venise.com/carnaval-venise.htm

 

Caraïbes

 

Sur l’île de Trinité-et-Tobago se déroule l’un des carnavals les plus connus au monde, après celui de Rio. Les festivités mêlent traditions africaines et coutumes inspirées des colons français. Au rythme des « steel bands » (orchestre de percussions), les festivaliers vêtus de tenues colorées déambulent dans les rues en dansant la soca dans une ambiance joyeuse et bon enfant.

 

Québec

 

Depuis 1861, le Carnaval de Québec égaie le froid de l’hiver québécois. Outre le traditionnel défilé, c’est l’occasion de joutes, de rencontres et d’épreuves toutes plus insolites les unes que les autres : course de canot sur glace, course de tacots, course de chiens de traineaux, bains de neige ou sculptures sur neige. Dépaysement et coup de cœur garantis !

 

Bâle

 

Le carnaval de Bâle en Suisse a toujours gardé une part d’originalité. Le lundi matin qui suit le mercredi des Cendres, festivaliers et spectateurs se rassemblent dans les rues de la ville. Débute alors, dès 4 h du matin, le « Morgestraich », une procession de lanternes qui se déroule dans la ville plongée dans le noir. Des groupes de musiciens déguisés accompagnent le cortège au son de piccolos et de tambours. Un spectacle fascinant !

 

Cadix

 

L’un des plus beaux carnavals d’Europe est célébré dans la vieille ville espagnole de Cadix, sur la côte andalouse. Durant plusieurs jours, des dizaines de chorales se produisent les unes après les autres. Costumes et masques des participants imitent des hommes politiques connus ainsi que des célébrités, dans la grande tradition satirique carnavalesque. Envoûtant !

http://www.andalucia.org/fr/carnaval-de-cadiz/

 

Sardaigne

 

Le carnaval de la Mamoiada est l’une des manifestations folkloriques les plus anciennes de Sardaigne, et l’un des spectacles les plus typiques du genre. Au programme : des danses traditionnelles et les fameux défilés de Mamuthones et d’Issohadores. Les premiers sont sombres et effrayants, vêtus d’une peau de brebis ou de mouton noire, le visage masqué. Les seconds portent un gilet rouge et sont munis d’une grande corde pour attraper les spectateurs ! 

http://www.mamuthonesmamoiada.it/

http://voixdumasque.canalblog.com/archives/2011/02/06/20263224.html

 

Binche

 

Inscrit au Patrimoine Oral et Immatériel de l’Humanité par l’UNESCO en 2003, le carnaval de Binche, en Belgique, est un événement populaire hors du commun pour la ville. Il doit en grande partie sa célébrité aux « Gilles », ces étranges bonshommes portant un lourd chapeau de plumes d’autruche, une ceinture de grelots (l’apertintaille), une blouse en toile de lin bourrée de paille et des sabots. Pendant vingt-quatre heures, ils parcourent la ville au son des tambours et lancent des oranges aux enfants. Mais ne rêvez pas : pour être un Gilles, il faut être né à Binche ou y résider depuis au moins cinq ans !

http://www.binche.be/detentes-loisirs/carnaval-binche

 

Nice

 

Le plus grand carnaval de France, avec plus d’un million de visiteurs chaque année ! De jour comme de nuit, vous pourrez assister aux parades de chars hauts en couleurs, mais aussi participer à la fameuse bataille de fleurs sur la promenade des Anglais.
Et chaque année, une thématique particulière est choisie : en 2012, ce sera « Roi du Sport », en écho à l’actualité olympique.

http://www.nicecarnaval.com/

 

Dunkerque

 

Ce grand rassemblement populaire de « carnavaleux » trouve ses origines dans les premières « bandes des pêcheurs » qui fêtaient leur départ avant de partir pour l’Islande. Le carnaval de Dunkerque possède depuis une « âme » bien particulière : bien sûr, il y a des formations musicales, des défilés et des chars fleuris, mais le spectacle est avant tout dans la rue et dans l’ambiance chaleureuse et débridée où chacun devient acteur de la joie collective. Si votre homme porte bien la perruque rose et les bas-résilles, c’est là qu’il faut aller !

 

 

Mulhouse

 

À Mulhouse, on fait dans la tradition. Les chars satiriques évoquent les grands faits de la vie locale ou nationale et attirent chaque année une foule de plus en nombreuse de « carnavaliers » européens. Concerts, spectacles, défilés et animations en tout genre sont également au programme.

 

 

 

Les mots clés associés
14 J'aime
Commentaires