Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Des conseils avant d’adopter un chien

Un animal de compagnie ? Que du bonheur… et quelques précautions !

On le sait, pour un enfant, posséder un animal de compagnie est une expérience merveilleuse et enrichissante. En contrepartie, cela présente une somme de contraintes et de précautions qu’il ne faut pas négliger. Alors, pour tout savoir et faire les bons choix avant de craquer pour une adorable boule de poils ou de plumes, suivez ces pistes…

Le compagnon idéal pour votre enfant

« Papa, maman, je veux un chien ! » Quel parent n’a pas entendu un jour ce refrain ? Difficile de ne pas succomber, surtout quand on connaît tous les éléments positifs liés à la présence d’un animal de compagnie à la maison. Parmi ceux-ci, on peut retenir :
- C’est un complice et un compagnon rêvé pour l’enfant, qui noue une relation affective unique avec lui ;
- S'occuper d'un animal procure à l'enfant un sentiment d'utilité et de confiance en soi, et contribue à développer son sens des responsabilités et à structurer sa personnalité ;
- Confident de tous les instants, l'animal familier peut même devenir un médiateur et un élément de socialisation pour l'enfant fragile ou en difficulté.

En résumé, l’animal familier apaise, sécurise, structure et canalise l’enfant. Il facilite également les liens sociaux, développe la communication et le langage…

À partir de quel âge ?

L’enfant fait la différence très tôt entre l’animal et la peluche. Mais aux alentours de 2/3 ans, il manifeste encore une certaine crainte vis-à-vis de l’animal, ce qui correspond à un moment où l’enfant a peur des choses inconnues. À cet âge-là, il peut aussi avoir des gestes brusques comme tirer la queue, les poils ou mettre les doigts dans les yeux ! Ce n’est qu’à partir de 4 ans que se développent les comportements affectifs consistant à étreindre l’animal, l’embrasser, le caresser, dormir avec lui, etc. Inutile donc de vous préoccuper d’un animal de compagnie avant cet âge-là !

Quel animal choisir ?

Le choix du futur compagnon est une étape cruciale. C’est un engagement qui ne doit pas se prendre à la légère et qui doit répondre à de réelles motivations. De ce choix dépendra la qualité de la relation que vous nouerez avec l’animal. Voici quelques éléments de réflexion…
- Les poissons d'aquarium sont des animaux très agréables à voir évoluer. Mais s’en occuper est loin d’être aisé (et relativement coûteux), surtout quand il s’agit d’aquarium de grande taille. On réservera donc ce choix à des passionnés et à des enfants d’au moins 12 ans, capables d’entretenir correctement ce petit écosystème. Attention également que les tout-petits n’aillent pas goûter l’eau et ses microbes !
- Un oiseau dans une maison, c'est un peu de gaieté en plus ! Les oiseaux sont des animaux généralement « bons vivants » et toujours heureux, ce qui est communicatif. De plus, voir naître de petits oisillons est une expérience émouvante pour toute la famille. Toutefois, comme pour les poissons, l’entretien d’une cage et de ses occupants, assez fragiles, nécessite une certaine maturité et n’est pas approprié à des jeunes enfants : les oiseaux peuvent en effet être à l’origine d’infections respiratoires (en particulier les pigeons et les oiseaux de la famille des perroquets).
- Hamster et autres rongeurs (lapins, souris, cochons d'Inde…) apparaissent souvent comme l’animal de compagnie idéal… pour les parents. Relativement discrets et peu coûteux, ils ne demandent en effet ni beaucoup de place, ni beaucoup de soins. Et ils sont tellement mignons ! C’est donc un choix judicieux pour un premier animal « à poils », accessible dès 5/6 ans. En revanche, il faut savoir qu’ils ont en général une espérance de vie assez courte (2/3 ans), et que la perte de son petit compagnon peut se révéler douloureuse pour votre enfant. Il ne faut pas minimiser non plus les odeurs pas toujours agréables dégagées par la cage. En revanche, les cobayes (cochons d’Inde) et les chinchillas sont généralement doux et affectueux.
- Chat ou chien ? Il s'agit de bien déterminer les caractéristiques que vous voulez voir chez votre animal avant de pencher pour l’un ou pour l’autre : fidélité, tendresse, indépendance, protection, jeux, etc. En règle générale, les chiens, plus patients que les chats, sont plus adaptés aux facéties de leur petit-maître. Mais il faut les sortir ! Les chats sont de bons compagnons, du moment que l’enfant apprend à respecter leur indépendance et à reconnaître leurs signaux d’agacement (leurs réactions sont plus faciles à prévoir que celles des chiens). Mais quelles que soient vos préférences et celles de votre enfant, « l’éducation » est une nécessité et doit être un plaisir pour les deux parties. De cette façon, la complicité avec l’animal sera maximale et chacun pourra s’épanouir dans une ambiance amicale et complice.

Quelques précautions à prendre

Les accidents domestiques liés aux animaux de compagnie sont essentiellement les morsures et les griffures. Ils surviennent plutôt chez les garçons de 3 à 9 ans (plus joueurs et turbulents avec les animaux que les filles).


Comment protéger votre enfant de ces accidents ? En lui apprenant dès le départ quelques règles simples :
-    Ne pas déranger l'animal lorsqu'il dort, mange ou fait ses besoins ;
-    Ne pas approcher son visage du museau et ne jamais essayer de lui retirer un os ou un jouet de la gueule ;
-    Ne pas tenter de séparer des animaux qui se battent ;
-    Ne pas empêcher un animal de s'enfuir et ne pas le forcer à jouer ;
-    Ne pas le taquiner ou lui tirer la queue et les oreilles, etc.


Apprenez-lui aussi à reconnaître les signaux que l’animal émet pour exprimer son impatience ou sa colère. Exemples : les chiens grognent, retroussent leurs babines et mettent leurs oreilles en arrière. Les chats remuent la queue en coups de fouet, feulent et mettent aussi leurs oreilles en arrière.

Coté allergies

Les allergies sont un autre écueil lié aux animaux. De plus en plus d’enfants sont allergiques aux poils, aux plumes ou à la salive de certains animaux. Lorsque cette allergie est significative, il faut malheureusement s’en séparer. Si vous voulez ne prendre aucun risque, rendez-vous chez un allergologue pour effectuer des tests de sensibilisation : c’est indolore et vous aurez les résultats immédiatement.
 

Enfin, les animaux de compagnie hébergent parfois des micro-organismes et des parasites qui peuvent être transmis aux humains (vers, champignons, etc.). Il est donc nécessaire de respecter quelques règles d’hygiène : se laver systématiquement les mains après avoir touché un animal et ne pas se mettre les doigts dans la bouche, traiter régulièrement vos chiens et vos chats contre les puces et les vers, limiter les contacts avec les animaux pour les enfants en bas âge, ne pas toucher à la gamelle d’un animal, à son lieu de couchage, à la litière des chats, aux copeaux de la cage des rongeurs, etc. Demandez conseil à votre vétérinaire !

Le site de référence sur les animaux de compagnie :
http://wamiz.com/
Où les trouver :
http://www.spa.asso.fr/
http://www.secondechance.org/
 

Une nounou pour votre chien ou votre chat :
http://www.gardicanin.fr/

Les mots clés associés
0 J'aime
Commentaires
0 Partage