Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Tout savoir sur les pots pourris

7 astuces pour fabriquer un pot-pourri « maison » !

Allez hop, on oublie les pots-pourris vendus en boutique et on les fabrique soi-même avec pour seule limite son imagination et sa créativité. En route pour le royaume des parfums !

1- On s’offre une partie de campagne

Chaussez vos bottes, il est l’heure de partir pour une grande balade en forêt avec toute la famille. Eh oui, là commence la quête du Graal : fleurs, feuilles, écorces, vous pouvez récolter sans compter. Ajoutez à cette liste offerte par la nature des épices odorantes pour que votre pot-pourri soit complet.

2- On passe au séchage naturel

Le séchage naturel est le plus simple à réaliser. Détaillez les ingrédients en petites portions, mélangez-les dans un récipient et couvrez d’un voile de gaze ou d’un torchon. Laissez reposer pendant une semaine dans un endroit sec à l’abri de la lumière et pensez à secouer régulièrement pour aérer ! Voilà votre pot-pourri prêt à embaumer la maison !

Petit conseil en plus : ajoutez une poignée de gros sel pour absorber l’humidité.

3- On opte pour le séchage accéléré

Pour les impatientes, il existe une autre technique de séchage. Disposez les ingrédients sur un radiateur en fonte pendant 2 jours ou bien sur un poêle ou dans l’âtre d’une cheminée pendant la soirée. Plus rapide encore, posez les composants sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfournez à 60°C pendant 2 heures. Si vos végétaux croustillent, c’est bon signe (mais pas pour les manger) ! Placez-les dans une boîte hermétique et remuez régulièrement pour exhaler les senteurs.

4- On soigne la mise en beauté

Un pot-pourri, ça sent bon, mais ça peut (et ça doit) aussi être joli ! Ainsi, vous pouvez donner des formes décoratives à vos ingrédients en utilisant des emporte-pièces. N’hésitez pas également à varier les couleurs, les textures et les formes. Enfin, disposez-les dans un vide-poche, une jolie coupelle ou un vase transparent. Il y a aussi l’option petits sachets en tissu à glisser dans les armoires, façon « linge de grand-mère ».

5- On joue les parfumeurs

Quel plaisir de jouer au petit parfumeur ! Pour élaborer votre pot-pourri, laissez parler votre « nez » et votre créativité. Vous pouvez mélanger allègrement des fleurs (rose, lavande, jasmin… ), des écorces (cannelle, bois de rose, pin…), des épices (vanille, gingembre, cardamome…), des feuilles (menthe, verveine, basilic…) et des fruits (orange, pomme, kumquat…).

6- On glisse des huiles essentielles

Pour fixer durablement les arômes et donner du corps, ajoutez quelques gouttes d’huiles essentielles dans votre pot-pourri. De la même façon, s’il commence à s’essouffler en cours de route, les huiles essentielles redonnent un petit coup de « boost » toujours bienvenu.

7- On fait la poussière

La poussière est le pire ennemi du pot-pourri, donc évitez de le placer dans les endroits poussiéreux (en haut ou en bas d’un meuble).

Astuce : dépoussiérez-le en le déposant dans une passoire au-dessus d’une casserole d’eau bouillante, sans le faire tremper. Secouez un peu pour qu’il absorbe la vapeur d’eau et regagne en fraîcheur, et voilà le travail !

 

Les mots clés associés
0 J'aime
Commentaires
0 Partage