Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Tous au parc : lunchs-box et bentos sont de sortie !

Tous au parc : lunchs-box et bentos sont de sortie !

Travailler pendant les mois d’été est parfois un choix délibéré et il présente bien des avantages comme de profiter de sa ville désertée, sous un beau soleil ! À ce propos, que diriez-vous de prendre votre pause-déjeuner non pas devant votre ordi, mais en extérieur dans un parc ou un jardin public ? Bentos, lunchs-box ou même sandwiches créatifs, en solo ou bien avec un(e) collègue, revisitez vos paniers-repas !

Pause-déjeuner urbaine en extérieur : quelques conseils spécifiques

Réunion ultra-importante à préparer, petit régime avant l’été… tout le monde a déjà emporté au moins une fois un repas à déguster sur le pouce au travail. Une portion en plus préparée la veille ou des restes roulés dans une omelette ou une tortilla de blé, une petite salade et un produit laitier, et hop l’affaire est dans le panier ! Mais prendre sa pause-déjeuner en plein air, loin des tables et des micro-ondes implique d’autres éléments à prendre en considération… 

Le lieu : dans un parc, un jardin public, le long des quais ou tout simplement sur un joli banc au calme, les emplacements bucoliques en ville ne manquent pas ! Veillez à ce qu’il soit autorisé de s’y restaurer et surtout, adoptez une tenue confortable (le tailleur-jupe n’est vraiment pas fait pour ça !) et en rapport avec la météo, bien sûr !  

Le repas : privilégiez un menu froid, car sauf si vous êtes équipée de récipients et/ou sacs isothermes, en extérieur votre repas chaud ne le restera pas longtemps ! Pensez aussi que ce sont vos genoux qui feront office de table, donc soyez exigeante sur l’imperméabilité et la praticité des contenants. Cela ferait « tache » de retourner au travail dans une tenue maculée de sauce !

Les Bentos ou l’art de réveiller l’artiste gourmand qui est en vous !

Connaissez-vous le « kyriaben », ou l’art de préparer ses bentos ? Oui, vous avez bien lu, au Japon, les « boîtes-repas » et leur contenu sont une véritable discipline artistique. Alors, si vous êtes créatif et que vous avez gardé une âme d’enfant, ils sont faits pour vous ! 

Le « panier » : du splendide coffret laqué recouvert de tissus de kimonos aux boîtes plus accessibles en polypropylène, l’éventail est large ! Pourvus de plusieurs niveaux compartimentés et fermés par une large ceinture, ils sont tout simplement parfaits pour manger en plein air et pas seulement dans un jardin de bonsaïs ! 

On y met quoi ? Il faut tout d’abord respecter la règle du 3.2.1 : 3 parts de glucides (riz, pâtes ou pommes de terre), 2 parts de fruits et légumes et 1 part de protéine (viande, poisson ou œuf). Ensuite, il ne s’agit pas de simplement les poser, mais bien de les découper, décorer et mettre en scène tels des petits tableaux naïfs, grâce à des accessoires comme les moules à riz et à œuf dur, les emporte-pièces en forme de fleurs ou d’animaux et les perforeuses de feuilles d’algues. Plus il y a de couleurs, mieux c’est ! Allez, on vous propose aussi une petite recette de chez nous ! 

À chacun sa lunch box !

Si le bento n’est pas votre tasse de thé, pas de souci. Voici des suggestions de lunchs-box plus proches de nos habitudes hexagonales, mais adaptées à votre profil de gastronome nomade. 

- La gourmande écolo : le mot polypropylène vous donne des boutons ? Sachez qu’il existe des boîte-repas en matériaux biodégradables et compostables, avec les couverts assortis et le sac « qui va bien », pour votre vélo ! N’oubliez pas d’y ajouter quelques petits sachets poubelle pour trier vos déchets. Bien sûr, pour remplir le panier, visez les recettes utilisant des produits locaux et de saison et évitez les viandes à forte empreinte carbone ainsi que les poissons menacés. 

- La gourmande coquette : concevez un repas équilibré autour d’une protéine froide comme des tranches de roastbeef, du blanc de poulet, du saumon frais, agrémentée de crudités, d’une petite salade de riz ou de pâte, d’un produit laitier et d’une boisson non sucrée. Un récipient hermétique classique fera l’affaire, astucieusement compartimenté avec des mini moules en silicone. Pour rester cohérente dans la légèreté, transportez tout dans un grand paréo noué, qui servira de nappe d’appoint !

- La gourmande partageuse : si votre collègue est aussi doué(e) que vous aux fourneaux, préparez les paniers-repas en doublant les quantités ! Jouez-la décalé en utilisant une « tiffin », ce système de gamelles en inox empilables qui nous vient d’Inde. À vous les repas fusion-food qui resteront (tout de même) chauds, grâce au métal et aux doubles parois isothermes !

Wraps, pita, bagels & cie : entrez dans la ronde des sandwiches créatifs !

Vous vivez une vraie histoire d’amour avec le pain ? Il n’y a aucune honte à cela, mais pourquoi ne pas oser des déclinaisons un peu différentes ? Par exemple, « surclassez » votre pain de mie en club sandwich : plusieurs étages de pain toasté, le fameux trio BLT (Bacon-Laitue-Tomate), du blanc de poulet, un peu de mayonnaise et c’est parti ! Essayez-le aussi avec des figues et de la viande de grisons. Le bagel, avec sa forme ronde et son trou au milieu, est également bourré de charme… et de bonnes choses : pancetta tomate mozzarella ou encore saumon fumé au Philadelphia® ciboulette. Avec la pita, en forme de poche ronde à farcir, bienvenue au Moyen-Orient, surtout si vous y mettez des petites boulettes de falafel, de l’houmous et des crudités. Ou bien, le verriez-vous plutôt farci aux légumes ? Quant au wrap, c’est le plus tendance de tous et peut-être le plus adapté à un repas dehors : s’il est bien roulé, rien ne s’en échappe !

Et pour transporter tout cela, il existe des « lunchs-box spécial sandwich » avec des lanières pour bien les maintenir en place.

Et maintenant, il ne reste plus qu’à prier M. le soleil de faire son apparition !

Les mots clés associés
0 J'aime
Commentaires
0 Partage