Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Sucré ou salé, on dit oui au clafoutis !

Sucré ou salé, on dit oui au clafoutis !

Délicieux dessert traditionnel à base de cerises, le clafoutis est si simple et si rapide qu’il ne pouvait que se diversifier. Figurez-vous que ce gâteau familial et un tantinet régressif est même devenu « très tendance » en version salée. Il faut dire qu’avec le clafoutis, tout est permis! Impossible à rater, il met en valeur les produits de saison, qu’ils soient d’exception ou du quotidien. Autan de raisons d’en faire votre allié en cuisine cet été !

Le clafoutis, c’est pas du flan !

Le clafoutis est un dessert originaire du Limousin, qui s’est apparemment répandu au XIXe siècle. Selon le linguiste Alain Rey, le nom de clafoutis (un régionalisme attesté en 1864), provient du croisement entre le verbe « claufir », qui signifie « fixer avec un clou », et d’un dérivé de « foutre », autrement dit « mettre ou remplir » (de cerises). On retrouve en Auvergne une variante très proche généralement appelée « milliard » ou « millard ». Pour l’anecdote, quand l’Académie française voulut, dans les années 60, définir le clafoutis comme une « sorte de flan aux fruits », les Limousins protestèrent pour imposer leur définition de « gâteau aux cerises noires » !

Le clafoutis est donc dans sa version d’origine une préparation à base de cerises noires, réparties dans un plat à four beurré et recouvertes d’une sorte de pâte à crêpe épaisse (farine, lait, œufs et sucre en poudre). Après cuisson au four, il se sert tiède, saupoudré de sucre. Simplissime et affreusement bon !

Conseil + : il y a deux écoles chez les amateurs de clafoutis… Avec ou sans noyaux ? La réponse est simple : le secret d’un clafoutis réussi est dans le noyau ! Il permet aux cerises de mieux conserver leur saveur et évite à leur jus de détremper la pâte.

Le clafoutis en mode sucré, tout le monde adore !

La recette de base du clafoutis aux cerises est donc très facile. Il en existe évidemment de nombreuses variantes et chacun y va de son astuce : retirez tout de même les noyaux pour éviter que les petits s’y cassent les dents, mais ajoutez quelques gouttes d’essence d’amande (ou même des amandes entières) à la pâte pour lui donner plus de goût ; comme pour la pâte à crêpes, réveillez la saveur avec une lichette d’alcool aromatique (kirsch, rhum, calvados, pastis…) ; remplacez le lait par du lait concentré non sucré ou de la crème liquide pour un résultat encore plus moelleux ; n’oubliez pas d’incorporer une pincée de sel fin ou utiliser du beurre salé pour beurrer le moule ; rajouter un sachet de sucre vanillé, etc. À vous d’essayer vos propres mélanges et de vous montrer imaginatif en fonction des goûts de chacun…

Une chose est sûre, après « le temps des cerises », ne s’arrête pas celui du clafoutis ! Prunes, pêches, abricots, fraises, framboises, raisins, poires, bananes, fruits exotiques… ou même fruits au sirop égoutté, le clafoutis dit oui à tous les fruits !

Astuce : pour éviter que les fruits ne « tombent » au fond du moule, farinez-les, mettez-les dans votre préparation puis placez le tout une heure au réfrigérateur.

Le clafoutis tendance salée, on en redemande !

Décidément très facile à vivre, notre clafoutis se prête à merveille à toutes les combinaisons salées (il n’est pas cousin des crêpes pour rien !). Coupé en cube à l’apéro, dans de petits moules individuels en entrée, il est également parfait en plat accompagné d’une salade pour un repas sur le pouce léger et savoureux. La recette de base est quasiment la même qu’en version sucrée, à ceci près que vous supprimez le sucre et que vous le remplacez par une quantité équivalente de fromage râpé (gruyère, emmental, comté, mimolette…). Après, libre à vous de choisir la garniture en fonction de la saison et du contenu de vos placards : tomates cerises pour rappeler les traditionnelles cerises, légumes surgelés précuits (très pratique), tomates séchées, olives, lardons, dés de jambon, poissons fumés ou non, courgette et thon, poulet et curry, épinards, chèvre frais et pignons... Il y en a pour tous les goûts et surtout toutes les occasions !

Astuce : si vous êtes en vacances et que vous n’avez pas apporté tout votre matériel, pour le servir en moules individuels, pensez à recycler les petits pots desserts en aluminium ou en verre après les avoir lavés soigneusement. Pour donner du goût, n’hésitez pas à rajouter des dés ou des lamelles de fromage, ainsi que des épices et des herbes fraîches à volonté.

Le clafoutis, il rime avec vacances réussies, c’est un bon début, non ?

Les mots clés associés
0 J'aime
Commentaires
0 Partage