Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Sculpter des fruits et légumes, tout un art !
Ma vie en couleurs

Sculpter des fruits et légumes, tout un art !

Si vous avez déjà transformé une tomate en jolie coccinelle pour « berner » un enfant difficile, vous avez, sans le savoir, fait vos premiers pas dans l’univers de la sculpture sur fruits et légumes ! Cette discipline est reine en Asie, où l’on considère que la présentation d’un plat est aussi importante que le plat lui-même. Prêtes à bluffer vos invités et vos enfants avec des décorations d’assiettes originales et 100 % naturelles ?

A l’origine de la sculpture sur fruits et légumes, une histoire d’amour !

En Thaïlande, Il existe depuis des siècles une tradition pleine de poésie, la fête de « Loy Krathong ». Célébrée chaque année en novembre lors de la nuit de la pleine lune, elle consiste à mettre à l’eau des petites embarcations en forme de lotus, sculptées dans du bois de bananier. Dans ces petits radeaux (« krathong ») illuminés à la bougie, il est d’usage de déposer des offrandes telles que fleurs, feuilles de bananier artistiquement pliées ou encens. Il y a environ 800 ans, l’une des servantes du Roi voulut l’impressionner en y ajoutant une fleur et un oiseau qu’elle avait sculptés dans des fruits ! Pari gagné, la jolie demoiselle devint Reine ! 

Depuis, la sculpture sur fruits et légumes est devenue une vraie discipline en Thaïlande : elle y est enseignée dès le primaire et des concours nationaux très populaires sont organisés chaque année. En Europe, elle a longtemps été considérée comme un hobby un peu kitsch, mais heureusement, les mentalités évoluent !

Comment s’équiper pour sculpter ses fruits et légumes ?

  • Quels sont les ustensiles à avoir ? Bien sûr, vu l’engouement récent pour cette discipline, les kits et autres coffrets de sculpture de fruits et légumes (comprenant parfois jusqu’à 20 pièces !) abondent sur le web marchand. Cependant, bon nombre de ces ustensiles se révèleront inutiles, surtout pour les débutants. Si vous deviez n’en choisir qu’un, ce serait  le fameux couteau thaï à lame courbe : il se tient comme un stylo et permet de « dessiner » et creuser à la fois, c’est fascinant ! Comptez néanmoins une cinquantaine d’euros pour un outil de qualité !
  • Et pourquoi pas un kit de démarrage « maison » ? Pas sûr que ce hobby vous plaira sur le long terme ? Nul besoin d’investir, tout se trouve déjà dans vos tiroirs !  Il vous faudra un grand couteau classique pour découper la base des fruits afin qu’ils soient bien stables. Ensuite, un bon économe, car certains légumes et fruits doivent être pelés pour travailler leur chair plus tendre située sous la peau. Et enfin, pour la sculpture en elle-même, un couteau d’office à petite lame pointue (8-10 cm) très bien aiguisée et un canneleur pour dessiner des contours crantés et des courbes profondes. 
  • Et puis pour faire plaisir aux enfants sans se mettre dans les frais, il y a la mandoline (eh oui, les chips et les juliennes de légumes, c’est déjà de la sculpture), la cuillère parisienne pour faire des petites boules de fruits, et bien sûr les emporte-pièces qui, sortis de leur routinière « pâte sablée », sauront découper des lamelles de concombre, mangue ou ananas en fleurs, étoiles ou animaux rigolos. En assemblant savamment des formes plates, rondes et en bâtonnets à l’aide de cure-dents, on peut composer des décors d’assiette en 3D très ludiques !

Épatez vos amis avec ces quelques sculptures faciles !

  • En premier lieu, choisissez bien vos fruits et légumes : évitez ceux qui noircissent trop vite comme les pommes, les poires et les pommes de terre. Choisissez-les sans tâches extérieures et fermes. Plus ils sont petits, plus le travail devra être minutieux, donc privilégiez des aliments de bonne taille pour débuter comme les courges, courgettes, concombre, carottes, patates douces, melons, pastèques, mangues, etc. 
  • En avant pour des fleurs ! La plus facile consiste à peler une tomate d’un seul tenant et à enrouler ce ruban de peau sur lui-même pour figurer une rose. Elémentaire ! Une fleur de lotus en kiwi ? Rien de plus simple : coupez le kiwi en deux. Pratiquez 8 incisions du centre du fruit jusqu’en bas, sans aller jusqu’au bout (les sections doivent rester solidaires) et retirez le cœur central blanc. Sur chaque segment, découpez le haut en pointe et séparez la chair de la peau en faisant glisser une lame entre les deux. Recourbez la peau vers l’arrière, comme un pétale. Et voilà !
  • Pour réaliser des feuilles : vous pourrez facilement en découper dans du vert de poireau cru, à l’aide d’un simple ciseau cranté ! Pour une feuille en carotte, taillez des tronçons d’un demi-centimètre d’épaisseur en biseau pour avoir une surface assez importante. Découpez-y grossièrement une feuille à bords ondulés, puis au milieu, creusez ou retirez une « nervure centrale » et de part et d’autre, des nervures latérales. 
  • Une ellipse de pomme* : tenez la pomme debout et coupez de haut en bas, juste avant la queue. Utilisez la partie sans queue : déposez-la, côté plat face à la planche et  découpez de fines lamelles. Passez un cure-dent de part en part afin de maintenir les lamelles entre elles. Confectionnez un petit cube dans le reste de pomme. Plantez le cure-dent dans ce cube, décalez les lamelles afin de créer une ellipse bien régulière. 
  • Evidemment, rien ne vaut une bonne vidéo sur Internet ou, encore mieux, un vrai cours ! 
  • Conseil + : comment conserver vos fruits et légumes sculptés ? Pour éviter l'oxydation de vos œuvres, badigeonnez-les d’eau citronnée ou d’acide ascorbique dilué et conservez-les au frais lorsqu’ils ne sont pas exposés.  

*idée de Michael Goursillaud.

Et si vous vous lanciez pour épater votre « roi » et ses petits sujets, vous aussi ? 

Les mots clés associés
66 J'aime
Commentaires