Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Femme sportive en train de boire pendant sa séance d’exercice pour s'hydrater

Que boire avant, pendant et après l'effort ?

Avec l’hiver qui s’éloigne et le thermomètre qui remonte, c’est le moment d’en profiter pour(re)faire du sport. L’hydratation est la clé de toute bonne pratique sportive ! Il faut boire pour se réhydrater, mais aussi parce que sans apport de boisson, notre corps ne peut stocker d’énergie.
 

Hydratation, déshydratation, on fait le point !


Pourquoi se déshydrate-t-on en faisant de l’exercice ? C’est simple. Pendant l’effort, le pouls s’accélère, la tension sanguine et la température corporelle augmentent. Pour éviter la « surchauffe », le corps évacue la chaleur par la sueur. Au cours d’un long effort, on peut perdre ainsi 2 à 3 l d’eau ! Moins d’eau, c’est aussi moins de sueur, donc une évacuation plus lente de la chaleur. À terme, si le corps n’est pas réhydraté, la température corporelle grimpera jusqu’à dépasser 40 °C : c’est le coup de chaleur !
Voilà pourquoi l’hydratation est indispensable à toute pratique sportive, qu’elle soit intense ou pas.

 

 

Boire pour lutter contre la déshydratation :


L’eau est la seule boisson indispensable au sportif. Elle permet de lutter contre la déshydratation et de maintenir un bon niveau de performances.
Que boire ?
•    L’eau du robinet : riche en oligoéléments et en sels minéraux, ce qui est intéressant, car on en perd beaucoup en transpirant.
•    L’eau minérale naturelle : naturellement bienfaisante pour la santé. Les plus minéralisées sont intéressantes pour un rééquilibrage naturel des pertes hydriques lors de l’effort.
•    L’eau gazeuse : déconseillée pendant l’effort. Elle peut en effet provoquer des troubles gastriques et digestifs gênants.

 

 

 

 

Les autres boissons pour s’hydrater pendant le sport


L’eau ne peut pas compenser à elle seule les dépenses énergétiques provoquées par l’effort, comme les pertes en sel dues à la transpiration, et les pertes en sucre.
C’est pourquoi les « boissons pour le sport » (type Powerade) permettent de reconstituer rapidement les réserves et de maintenir des performances mentales et physiques optimales.
Autre solution, pour les longs efforts : les boissons isotoniques. C’est une boisson qui a la même concentration moléculaire que le sérum humain. Cette caractéristique fait qu’elle sera mieux et plus rapidement absorbée par le sang, ce qui retardera d’autant les effets de la soif et de la fatigue.

 

 

 

 

Petit guide de l’hydratation avant, pendant et après l’effort !


Voyons maintenant quand et comment boire, car il y a là aussi des astuces à connaître. La première étant qu’il faut boire avant, pendant et après l’effort !
- Avant l’effort : le but est de faire le plein de carburant. Vous pouvez boire jusqu’à 1 l d’eau, de thé ou de jus de fruit durant les deux à trois heures précédant l’activité..
- Pendant l’effort : boire régulièrement et en petites quantités. En pratique, buvez 1 à 3 gorgées d’eau toutes les 5 à 10 min.
- Après l’effort : là, il s’agit de compenser les pertes en eau, sodium et glucides. Vous pouvez boire de 1 verre à 1 litre de jus de fruit dilué dans de l’eau minérale gazeuse riche en minéraux ou un jus vitaminé.

Le secret d’une bonne pratique sportive ? Une bonne hydratation… Alors, buvez ! Bon, il ne faut pas oublier de manger non plus, mais on vous a déjà tout dit sur le sujet ici.

 

 

 

Les mots clés associés
0 J'aime
Commentaires
0 Partage