Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Une cocotte de moules posée sur une table
Ma vie en couleurs

Le panier du mois d’Annelyse : les moules

Savez-vous que l’on mange des moules depuis la nuit des temps ? En témoignent les tas de coquilles trouvés sur des sites préhistoriques, semblables à ceux de la grande Braderie de Lille qui s’est tenue le week-end dernier… Focus sur un produit savoureux et diététique par notre chroniqueuse Annelyse !

 

La légende des mois en « bre »

Manger des moules uniquement les mois en « bre » et en « er » ?

C’était vrai quand les transports étaient très lents et les frigos n’existaient pas. Consommer les coquillages les mois froids permettait à l’époque de limiter les intoxications.

De nos jours, la saison court de mai/juin à février.

Mais l’extrême fraîcheur reste la règle n°1 pour se régaler. Les moules doivent être vivantes au moment de les cuire : si une moule ne se referme pas quand vous appuyez dessus, jetez-la !

 

Moules de corde ou moules de bouchot ?

Corde et Bouchot ne sont pas les noms de deux villages côtiers, mais deux techniques d’élevage de moules ! Les moules grandissent sur des cordes suspendues en pleine mer, ou sur des pieux, appelés « bouchot », qui sont plantés dans le sable et balayés par les marées.

 

Une petite coquille qui renferme des trésors

Riches en minéraux, en fer (3x plus que la viande rouge !), en protéines et pauvres en lipides, les moules sont les bienvenues dans nos assiettes !

Et pour ne rien gâcher, elles sont très bon marché et se préparent ultra facilement, surtout qu’on les trouve désormais déjà nettoyées.

Sinon, il faudra veiller à les rincer et à retirer le byssus, ce petit amas de fibres qui permet à la moule de s’accrocher mais qui n’est pas très agréable sous la dent.

 

Cuisson express

La règle d’or pour réussir de bonnes moules, c’est la cuisson. Quelques minutes suffisent : dès qu’elles s’ouvrent, c’est bon ! Trop cuites, elles sont sèches et caoutchouteuses.

D’ailleurs, si vous préparez une grande cocotte de moules, veillez à bien les remuer pour faire remonter celles d’en-dessous qui vont s’ouvrir en premier.

 

Des moules, et des frites… et des tas d’autres choses !

Si la cocotte de moules marinières accompagnée de frites reste le grand classique qu’on adore tous, il existe de nombreuses autres façons de les préparer !

 

A l’asiatique

Sur la base des moules marinières, citronnelle et gingembre viennent remplacer l’échalote, on troque la crème contre du lait de coco et le persil cède sa place à de la coriandre fraîche. Servez avec des nouilles asiatiques et n’oubliez pas le piment pour une version « hot » !

 

A l’italienne

Pour vous sentir comme un soir d’été dans une trattoria italienne, faites ouvrir 1,5kg de moules dans une cocotte avec un peu d’huile d’olive. Filtrez et réservez le jus, décoquillez les moules en en gardant quelques-unes pour la déco.

Faites revenir 1 oignon et 2 gousses d’ail émincés dans de l’huile d’olive, ajoutez une boîte de tomates concassées, le jus des moules, laissez mijoter le temps de cuire des spaghetti al dente, puis mélangez le tout en ajoutant les moules.

 

Plancha ou papillote

Les moules se prêtent aussi à d’autres modes de cuisson. Passez-les quelques minutes à la plancha pour qu’elles s’ouvrent avant de les servir arrosées d’une petite sauce huile d’olive-citron.

Ou réalisez de grosses papillotes, en ajoutant herbes fraîches, aromates et épices de votre choix et cuisez une dizaine de minutes à four chaud. Ces moules cuites dans leur propre vapeur auront une saveur incroyable !

Annelyse

Crédit : shutterstock

42 J'aime
Commentaires