Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Faire des crêpes pour la chandeleur
Ma vie en couleurs

Crêpes de la Chandeleur, une tradition qui a du bon !

Chaque année, le 2 février, une bonne odeur de crêpes envahit nos cuisines ! C’est la fête des Chandelles, plus connue sous le nom de Chandeleur. D’où vient cette tradition et comment la renouveler, pour le plus grand plaisir des petits ? Allez, on met la main à la pâte…

 

Le saviez-vous : le terme « fête des Chandelles » vient au départ d’une coutume chez les Romains et chez les Celtes qui consistait à allumer des cierges à minuit en symbole de purification. La Chandeleur est devenue une fête chrétienne avec le pape Gélase 1er qui, en 472, en a fait la célébration de la présentation de Jésus au temple de Jérusalem, 40 jours après Noël. Traditionnellement, on organise ce jour des processions aux chandelles : chaque croyant doit récupérer un cierge à l’église et le ramener chez lui en faisant bien attention, pour avoir la protection de Dieu, de le garder allumé. N’oubliez pas, donc, que le 2 février, c’est avant tout la fête des Chandelles ! Disposez quelques petites bougies partout le soir, cela décuplera l’enthousiasme des enfants et fera par la même occasion une belle décoration.

 

Alors, pourquoi prépare-t-on des crêpes à la Chandeleur ? Cette tradition se rapporte à un mythe lointain selon lequel si on ne faisait pas de crêpes le 2 février, le blé serait carié pour l’année. Et en cuisinant les crêpes, il faut respecter une autre coutume des paysans d’autrefois, celle de faire sauter la première crêpe avec la main droite tout en tenant une pièce d’or dans la main gauche. Ensuite, la pièce d’or était enroulée dans la crêpe et déposée en haut de l’armoire jusqu’à l’année suivante. On récupérait alors les débris de la crêpe de l’an passé pour donner la pièce d’or à une personne dans le besoin. Si tous ces rites étaient respectés, la famille était assurée d’avoir de l’argent toute l’année. Amusez-vous avec vos enfants à adapter ces coutumes, cela leur permettra de jouer tout en se cultivant : remplacez la pièce d’or par une pièce de 2 € au moment de faire sauter la crêpe. Et vous n’êtes pas obligée de laisser celle-ci un an en haut de votre armoire ! En revanche, proposez aux enfants de faire don de la pièce à une association d’aide humanitaire. Ils seront contents de faire une bonne action.

 

Mais le plus important ce jour-là, c’est quand même de manger de bonnes crêpes ! Voici quelques idées astucieuses pour les rendre encore meilleures. Faites une pâte traditionnelle : 250 g de farine mélangée à 50 cl de lait, 1 cuillère à soupe d’huile de tournesol, 1 pincée de sel et 3 œufs à la fin seulement pour éviter la formation de grumeaux. Laissez reposer une heure à température ambiante. Pour lui donner un petit goût subtil d’agrumes, ajoutez 2 cuillères à soupe de fleur d’oranger ou 1 demi-jus d’orange au moment de faire cuire vos crêpes (au lieu de mettre de l’eau pour rendre votre pâte un peu plus fluide). Pensez aussi à la farine de châtaigne (175 g) que vous mélangez à la farine de blé (75 g). Accompagnées de compote de pommes et de crème de marrons, vos crêpes seront délicieuses !

 

Enfin, ultime étape à faire expérimenter à vos enfants : faire sauter les crêpes ! Pour créer un petit défi, expliquez-leur que, selon une vieille croyance, celui qui retourne sa crêpe avec adresse, qui ne la laisse pas tomber à terre ou qui ne la rattrape pas sous une forme complètement ratée aura du bonheur jusqu’à la Chandeleur prochaine. Une astuce pour réussir l’opération à tous les coups ? Attendez que la crêpe commence à former une dentelle sur le côté, décollez-la délicatement avec une spatule en bois, et ensuite, faites des va-et-vient avec le manche de la poêle en tournant pour que la crêpe ne fasse pas ventouse. Et d’un coup sec du poignet, faites-la sauter ! 

27 J'aime
Commentaires