Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Une personne mangeant un hamburger végatal.
Ma vie en couleurs Ma vie en couleurs

Toutes folles des nouvelles tendances food !

Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es... Aujourd’hui, notre assiette parle pour nous. Balade alléchante au pays des tendances alimentaires, à la rencontre des tout-légumes, des sans viande ou des gluten free. À chacune son régime !

 

Les végétariennes : le végétarisme n'est pas une lubie récente ! Pythagore lui-même a posé les bases de ce régime qui exclut la consommation de chair animale, et 450 millions d’Indiens l’ont adopté. Ennuyeux, les végétariens ? Leonard de Vinci, Albert Einstein ou Martin Luther King en étaient. Scandales sanitaires et logique de décroissance vous ont coupé l’envie de viande ? Ça tombe bien : une consommation raisonnée, c’est meilleur pour l’environnement… et la santé !

 

Les vegan : attention à ne pas confondre végétarisme et veganisme. Être vegan, c’est exclure viande et poisson de son alimentation… mais aussi tout ce qui provient d’animaux ou résulte de leur exploitation, comme les œufs, le fromage ou le miel. Les puristes les plus acharnés boycottent même le cuir, la laine animale ou les cosmétiques testés sur les animaux. Et vous ?

 

Les flexitariennes : la « flexi », c’est une végétarienne cool, qui s'autorise des craquages... Elle a quasiment exclu la viande de sa consommation, mais ne boude pas une belle entrecôte et ne joue pas les effarouchées veggie dans les dîners en ville. Le compromis vous tente ? Faites comme Mark Bittmann, un chroniqueur gastronomique du New York Times, qui mange vegan jusqu’à 18 h puis assouplit son régime.

 

Les no gluten : cette protéine, présente dans le blé, le seigle, l'avoine, l'orge ou l'épeautre, est devenue l’ennemi public n°1. Phénomène de mode ? Pas seulement... Selon l'AFDIAG (Association française des intolérants au gluten), une personne sur 100 pourrait développer la maladie coeliaque liée à cette intolérance. Devenir « gluten free », c'est renoncer au pain, aux pâtes (à la farine de blé), à nombre de gâteaux. Mais c'est aussi découvrir de nouvelles farines et saveurs : riz, sarrasin, châtaigne... Alors, on tente ?

 

Les locavores : halte aux fraises en plein hiver et au haricot vert du bout du monde ! La locavore choisit de consommer près de chez elle (idéalement, dans un rayon de 160 km autour de son domicile) et de saison. Ses cibles prioritaires : AMAP, fermes à cueillette ou petits producteurs locaux. Ses objectifs : tracer le contenu de son assiette et se régaler de fruits et légumes à maturité. Une question de bon sens… et de bon goût !

 

Crédit photo:lipik/Shutterstock

 

 

Les mots clés associés
20 J'aime
Commentaires