Aller au contenu principal
La carotte, légère et pleine de saveurs, (re)découvrez-la !
Ma vie en couleurs

La carotte, légère et pleine de saveurs, (re)découvrez-la !

On connaît bien la carotte râpée et fraîchement arrosée de citron, ou en version purée pour les enfants. Mais ce légume cache bien son jeu. Elle recèle de trésors de saveurs que les grandes tables ont su mettre à jour dans des plats sophistiqués. Place à de nouveaux plats inédits qui permettent de découvrir toutes les facettes de ce légume tout sauf anodin !

La carotte, 2 000 ans et toujours aussi fraîche
L’histoire dit que la carotte serait originaire d’Asie Mineure. Délaissée par les Grecs et les Romains qui ne lui reconnaissaient que des valeurs médicinales, notamment sur l’acuité visuelle, elle est enfin révélée au Moyen-Age, comme le panais dont elle se rapproche.
À la renaissance, elle n’a toujours pas gagné ses lettres de noblesse. À sa décharge, elle n’est, à l’époque, pas très séduisante : sa peau est encore blanchâtre, légèrement coriace et fibreuse. C’est au 19e siècle qu’elle prend sa couleur orangée qui fera sa signature gourmande, sous l’impulsion des Hollandais qui décident de croiser des carottes à chair blanche et rouge. Depuis, elle ne cesse de séduire et d’inspirer les amateurs gastronomes et les professionnels comme Joël Robuchon qui la cuisine en purée au gingembre, accompagnée d’une lotte au jus de carotte. Du classique bœuf-carotte au très américain carrot cake*, elle est aujourd’hui au cœur de bien des recettes.
*carrot cake = gâteau aux carottes

Une carotte, des carottes
Les carottes ne sont pas toutes les mêmes. Il en existe de nombreuses variétés qui permettent de diversifier les plaisirs tout au long de l’année.
En avril, ce sont les carottes nouvelles ou primeurs qui font leur apparition, elles sont d’une fraîcheur exemplaire et très riches en goût.
Viennent ensuite, de mai à juin, les carottes « nantaises » à la chair très rouge qui se savourent crues ou cuites. Elles sont cultivées sous châssis, car précoces et sensibles au froid.
De juin à octobre place aux carottes longues ou mi-longues cultivées en pleine terre. Elles sont plus rustiques et charnues, mais tout aussi savoureuses.
Puis d’octobre à mars, arrivent les carottes longues. Conservées en chambre froide, elles sont légèrement plus fades.
Bref, la carotte se déguste toute l’année. Il serait bien dommage de s’en priver.

Les atouts santé de la carotte
La carotte est très riche en fibre et joue un rôle préventif face aux risques de maladies cardio-vasculaires. Autre particularité, elle est riche en bêta-carotène*, ce composant qui lui donne sa fameuse couleur orange et qui joue un rôle essentiel dans la prévention de certains cancers et de la dégénérescence maculaire**. Sa richesse en pectine permet également de lutter contre le cholestérol, et la vitamine B9 qu’elle contient réduit les risques d’anémie et l’inflammation du colon. Alors, aucun défaut la carotte ? Non, vraiment aucun puisqu’avec ses 26 calories aux 100 grammes affichées au compteur, elle pèse très peu sur la balance et permet toutes les gourmandises.

** dégénérescence maculaire : détérioration d’une zone de la rétine

Les carottes sont (divinement) cuites
Avec ses petites notes douces et suaves, la carotte cuite (en purée ou en potage) se marie merveilleusement avec des touches sucrées comme le cumin ou la coriandre fraîche.
En revanche, crue, la carotte fait valser les notes acidulées et riches en goût comme le citron, l’ail ou l’échalote. Côté viande, son premier allié est sans conteste le rôti de porc. Mais elle s’accorde aussi parfaitement avec un bœuf bourguignon longuement mijoté ou un magret de canard caramélisé. Elle trouve même sa place en dessert avec le célèbre « carrot cake* » américain, et peut même se transformer en boule de glace. Elle est aussi excellente crue, simplement plongée dans une sauce allégée au fromage blanc agrémentée d’épices et d’aromates. À déguster à tout moment de la journée pour éviter les petites fringales en jouant les gourmandes.
*Carrot Cake : gâteau aux carottes

La carotte côté cuisine
Envie d’un petit plat très carotte ? Voici quelques recettes à essayer sans tarder.

Velouté de carotte à la coriandre fraîche (pour 6 personnes)

1 kg de carottes
1 bouquet de coriandre fraîche
½ cuillère à café de coriandre en poudre
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
500 g d’oignons
1 litre d’eau
10 cl de crème fraîche épaisse
Sel
Poivre noir du moulin

Peler puis détailler les carottes en rondelles.
Éplucher puis émincer les oignons.
Faire chauffer dans une grande cocotte l’huile d’olive. Dès que l’huile est chaude, y ajouter les oignons émincés et les faire revenir à feu doux pendant 5 mIn, en remuant constamment.
Ajouter ensuite les rondelles de carottes ainsi que la coriandre en poudre et l’eau. Saler, puis bien mélanger.
Porter ensuite à ébullition, puis laisser mijoter à petit feu pendant 30 mIn.
En fin de cuisson, retirer la cocotte du feu, mixer le potage afin d’obtenir un velouté, puis ajouter la crème.
Bien mélanger, puis réserver au chaud jusqu’au moment de servir.
Hacher finement le bouquet de coriandre fraîche.
Juste avant servir, ajouter la coriandre hachée au velouté, bien mélanger, puis répartir dans des bols individuels préchauffés.
Servir aussitôt.

Salade de carottes à l’orange et aux raisins (pour 4 personnes)

500 g de carottes
2 oranges
1 grappe de raisin blanc
4 c. à soupe d'huile d'olive
1 c. à soupe de jus de citron
Sel, poivre

Éplucher et râper les carottes.
Éplucher une orange à vif.
Séparer la chair des tranches en glissant la lame d'un couteau entre chaque membrane ; réserver.
Presser le jus de la seconde orange. Émulsionner le jus d'orange, le jus de citron, sel, poivre avec l'huile d'olive, arrosez les carottes de cette vinaigrette.
Disposer les tranches d'orange et les grains de raisins sur les carottes.
Servir très frais.

Les mots clés associés
26 J'aime
Commentaires