Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Pot au feu
Ma vie en couleurs

Le Tour de France en 7 pots au feu

Rhaa, le pot-au-feu… Qui peut résister à sa viande si fondante, ses légumes et son bouillon divinement parfumés ? Une institution nationale, certes, mais ses déclinaisons régionales valent aussi largement le détour ! On y va ?

 

Le pot-au-feu, « la base de notre cuisine »*

Dans « pot-au-feu », il y a « pot » (un scoop exclusif de votre site préféré !). Au XIIe siècle, il restait en permanence sur le feu et on y cuisait indifféremment soupes, bouillies et potages, parfois enrichis de viandes ou de légumes. Le terme pot-au-feu lui-même provient de l’ancien nom « pot a fu », marmite pour la viande.

*Selon l’Encyclopédie Larousse de 1867

 

Le pot-au-feu à la conquête des régions

Quelle région française ne possède sa variante de pot-au-feu, adaptée à ses produits, son climat, voire son histoire ? En voici déjà 7, de quoi satisfaire votre curiosité (enfin, on l’espère) !

1/ La potée : qu’elle soit auvergnate, lorraine, normande ou savoyarde, c’est le plat d’hiver par excellence ! Ici, ce sont plutôt le porc et ses déclinaisons (lard, poitrine, jarret) ainsi que le chou qui tiennent la vedette. Parfois les légumineuses, comme les haricots rouges de la version berrichonne.

2/ Le hochepot : cette recette traditionnelle de la Flandre et de l’Artois offre un riche mélange de viandes (queue de bœuf en priorité, échine, poitrine, etc) et de légumes classiques. Les morceaux sont dorés à la poêle avant d’être plongés dans le bouillon aromatisé aux baies de genièvre.

3/ Le Kig ha Farz : plus breton, il n’y a pas ! Qui d’autre aurait eu l’idée de mettre de la pâte à crêpe dans un sac en tissu et de la faire cuire avec les autres ingrédients du pot-au-feu ? Ceci dit, ce petit goût de sarrasin est irrésisitible !

4/ Le pot-au-feu albigeois : du côté d’Albi, on mélange joyeusement bœuf, veau, porc, saucisson et confit d’oie aux traditionnels légumes d’hiver du « potof » et… on y ajoute des haricots blancs. Mais avec des tranches de pain de campagne grillées et frottées d'ail, ça passe (presque) tout seul !

5/ Le pot-au-feu catalan : Il associe du lapin ou du poulet à de la poitrine de porc, sans oublier le jambon de pays, le chorizo et les pois chiches pour la petite touche ibérique. On le sert avec des pains de viande de veau.

6/ Le pot-au-feu alsacien : sans doute le plus proche du pot-au-feu classique. Du coup, c’est plutôt dans ses accompagnements qu’il faut chercher sa spécificité : consommé aux quenelles de moelle, sauce au raifort, pommes de terre sautées ou bien petites salades de carottes, céleri et betteraves rouges…

7/ Le pot-au-feu de la mer : poissons, coquillages et crustacés sont conviés pour une belle version iodée du pot-au-feu ! Il est très proche de la bouillabaisse, le plat emblématique de la cuisine provençale du littoral.

 

Alors, quel pot-au-feu régional vous a convaincue de faire vos valises pour un week-end de découverte gourmande ?

 

Les mots clés associés
43 J'aime
Commentaires