Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Le millefeuille de l'entrée au dessert !
Le millefeuille de l'entrée au dessert !

Mille-feuille, Millefeuilles… qui sait vraiment orthographier ce fleuron de la pâtisserie plébiscité par les Français de 7 à 77 ans ? Et vous, connaissez-vous toutes les déclinaisons succulentes de cette gourmandise multicouche, aux savoureuses réminiscences d’enfance ? Effeuillons ensemble la grande histoire du millefeuille… et régalons-nous de mille façons de l’entrée au dessert !

Le millefeuille, toute une histoire !

Plaques de pâte feuilletée croustillante, crème pâtissière onctueuse, délicat glaçage sucré… le millefeuille se déguste d’abord avec les yeux ! Ce grand classique de la pâtisserie française connu dans le monde entier n’est pourtant pas si vieux. Il doit sa renommée à la pâtisserie Seugnot (rue du Bac à Paris), qui proposa les premiers millefeuilles en 1867. Le nom de ce gâteau subtil et goûteux, mais nécessitant finalement plus de patience que d’ingrédients, fut vite trouvé ! En raison de son feuilletage léger et texturé et du nombre impressionnant de feuillets de pâte nécessaire (729 à 2048 selon les recettes !), on le nomma tout naturellement « millefeuille ».

Rapidement, il s’est imposé comme la pâtisserie incontournable dans toutes les vitrines des boulangers-pâtissiers de France et de Navarre. Parfois léger et délicieux, avec son mélange de textures craquantes et fondantes… parfois un peu « étouffe-chrétien », le millefeuille ne supporte pas la médiocrité. Il n’est pourtant pas très difficile à réaliser. 

Pour rivaliser avec ceux de votre boulanger, le plus simple est d’utiliser une pâte feuilletée toute prête. Pour préparer la crème pâtissière (15 min), mettez ½ l de lait à chauffer dans une casserole, avec 50 g de sucre en poudre. Remuez bien pour ne pas brûler le fond de la casserole. Dans un saladier, mélangez 50 g de sucre avec 30 g de maïzena et 30 g de farine. Ajoutez 3 jaunes d’œufs et faites blanchir. Attention : après avoir ajouté les jaunes d’œufs, battez immédiatement pour ne pas les laisser au contact du sucre. Quand le lait est chaud, commencez par en verser la moitié dans le saladier et mélangez. Versez l’ensemble dans une casserole, puis faites chauffer à feu doux en ajoutant le reste du lait et en remuant jusqu’à obtenir une crème consistante. Laissez refroidir en recouvrant d'un film pour éviter la formation d’une « croûte » et conservez au froid.

Pour confectionner le glaçage (5 min), mélangez 300 g de sucre glace à 60 g d’eau jusqu'à obtention d’une pâte homogène. Colorez une petite partie du mélange obtenu avec du cacao, afin de pouvoir dessiner des bandes chocolatées du plus bel effet ! Vous trouverez la recette complète du millefeuille inratable ici.

Déclinaisons sucrées du millefeuille : que du réconfort !

Devant le succès rencontré par notre ami feuilleté, les pâtissiers n’ont pas tardé à proposer des recettes toujours plus variées : mariage d’un feuilletage chocolaté avec la fraîcheur des fruits, le croquant de la nougatine, le velouté d’une crème chantilly… Même s’il suffit parfaitement à lui-même, certains le servent avec une crème anglaise vanillée ou parfumée (café, chocolat, pistache, amande), ou bien avec des coulis de fruits frais (fraise, framboise, abricot…), ainsi que des gelées tièdes. Un caramel au beurre salé maison se marie aussi divinement avec le parfum vanillé de la crème pâtissière !

L’autre astuce pour varier les recettes consiste à remplacer la pâte feuilletée par d’autres ingrédients, pourvu qu’ils respectent l’alliance « crousti-fondante » qui est la signature du millefeuille ! Feuilles de brick, biscuits, biscottes, tuiles de riz soufflé ou même corn-flakes, tout est possible. Voici quelques exemples de recettes qui vont vous mettre l’eau à la bouche…

- Avec du chocolat : millefeuille à la mousse Philadelphia avec Milka, millefeuille au chocolat.

- Avec des biscottes : millefeuille Heudebert au chocolat, millefeuille de cracottes, faisselle au miel et pistaches.

- Avec des biscuits : mini millefeuille aux Pailles d’Or, millefeuille de meringue, mikado goût Daim et chantilly, millefeuille d’Oréo aux pommes caramélisées, millefeuille gratiné de pommes cannelle et biscuits thé Lu, millefeuille praliné Petit Beurre Lu, millefeuille croustillant Paille d’Or.

- Avec des fruits : millefeuille aux framboises, millefeuille aux pistaches

- Avec des feuilles de brick : millefeuille croustillant et sorbet plein fruit citron, millefeuille croustillant.

- Et même avec des crêpes ou des endives : millefeuille aux endives, millefeuille de crêpes.

Déclinaisons salées du millefeuille : quelle variété !

Vous connaissez maintenant le millefeuille façon pâtisserie sous toutes ses coutures. Mais à l’instar des tartes et du clafoutis par exemple, ce grand classique se décline également à toutes les sauces… salées ! Un thème : le multicouche, mille possibilités ! C’est ça le millefeuille. Des exemples ?

- Version apéro ou entrée : millefeuille italien, millefeuille d’aubergine, millefeuille de pomme verte au tourteau, millefeuille à la mousse de tarama, millefeuille aux champignons et courgettes, millefeuille de tomate mozzarella à l’huile d’olive, millefeuille de cracotte au saumon fumé et tartare d’avocat au citron vert.

- En plat : millefeuille aubergine, tomate et mozzarella, millefeuille de légumes rôtis et blanc de poulet.

Légumes, viandes, fromages, poissons fumés… vous pouvez tout « empiler » en couches minces et savoureuses selon le principe du millefeuille. Et même, pourquoi pas, du foie gras légèrement poêlé avec des pommes caramélisées ! 

Millefeuille par-ci, millefeuille par-là, faites preuve de créativité et étonnez vos invités avec ce grand classique revisité !

Les tags
Inspirations