Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Féculents

Ils ont tout bon, nos amis les féculents !

Le terme féculent fait instantanément penser au trio classique : riz-pâtes-pommes de terre. Ils sont pourtant bien plus nombreux à composer la famille, puisqu’ils comprennent aussi les lentilles, les pois chiches, la semoule et bien sûr le pain et les céréales. Leur point commun ? Ils contiennent tous des sucres lents. Mais sont-ils tous pour autant dotés des mêmes qualités ? Et quelles sont leurs vertus nutritionnelles ? Explications diététiques.

La pomme de terre, enfin une bonne réputation !
On a longtemps cru que la pomme de terre faisait grossir sans apporter de réels bienfaits pour le corps. Erreur grossière qui a été réparée depuis avec une vraie réhabilitation à la clé.
La pomme de terre est riche en sucres lents, très peu grasse, riche en vitamines, acides aminés essentiels (à l’inverse du riz), et en éléments minéraux. Sans oublier sa richesse en fibre. Bref, un concentré de bonnes choses qui devrait l’installer durablement dans nos assiettes. Seul petit bémol, son mode de cuisson qui risque d’alourdir considérablement l’apport calorique. De 85 calories aux 100 grammes lorsqu’elle est « nature », elle peut passer à 420 calories lorsqu’elle est « frite ». À consommer avec modération, donc. Préférez des préparations plus légères comme les pommes de terre en robe des champs (cuites « nature » au four dans du papier alu). À accompagner d’une crème fraîche légère et de brins de ciboulette
À consommer : tout au long de l’année et pour toute la famille. Pensez juste à cuisiner des pommes de terre qui ont du goût pour éviter de surcharger en sauces : les petites rates du Touquet en septembre, la vitelotte violette et légèrement sucrée, qui se consomme de septembre à décembre, et bien sûr les petites pommes de terre primeur qui pointent leur tubercule de fin avril à fin juillet.

Le riz, aliment universel et équilibre absolu
Il est la première ressource alimentaire de la planète. Ceci montre à quel point le riz est un incontournable dans les assiettes du monde entier. Tout comme la pomme de terre, le riz est riche en sucres lents et en fibres. Autre qualité, il contient des vitamines B1, B2, PP, et des sels minéraux. Résultat, c’est un formidable fournisseur d’énergie. Le riz complet présente encore plus de qualités puisqu’il permettrait de réduire le diabète de type II selon une étude menée par des scientifiques de l’École de santé publique d’Harvard*. Le riz est diététiquement correct puisqu’il affiche 90 calories aux 100 grammes. Un aliment largement recommandé dans le cadre d’un régime alimentaire.
À consommer : régulièrement sans aucune contre-indication. Pensez à l’accompagner de légumes pour en faire un plat complet et équilibré : riz + ratatouille par exemple. Il est aussi l’allié des sportifs.

*Source : "White rice, brown rice, and risk of type 2 diabetes in US men and women", JAMA-Archives Of Internal Medicine, 14 juin 2010


Les pâtes, un concentré d’énergie
Elles sont multiples, de l’enfantine coquillette à la séduisante lasagne, elles font partie de l’alimentation quotidienne, et les enfants les adorent ! Riches en fibres et en amidon, elles apportent une belle énergie grâce à une digestion lente qui limite la montée de la glycémie. Pour cette raison, elles font partie du régime des grands sportifs. Pour les enfants, c’est un formidable moteur également qui permet d’éviter les « coups de pompe ». Cuisinées « nature » ou en toute légèreté, les pâtes ne font pas grossir puisqu’elles apportent en moyenne 90 calories aux 100 grammes (sans assaisonnement).
À consommer : avant un effort physique, juste accompagnées d’une sauce tomate fraîche et de fromage râpé. Les pâtes se consomment tout au long de l’année, en salade l’été, ou en plat chaud l’hiver.

Lentilles, pois chiche, semoules, les outsiders à ne pas oublier
Le pois chiche est une source exceptionnelle de magnésium, de fer, de phosphore et de cuivre. Les lentilles sont riches en fer, en fibres et en vitamines du groupe B. Et la semoule, tout comme le blé dont elle est issue, est riche en protéines, fibres et vitamines. Attention cependant aux calories, notamment pour les pois chiches qui affichent 361 calories aux 100 grammes.
À consommer : en dehors des sentiers battus. La semoule ne doit pas être limitée au couscous, mais peut aussi accompagner des grillades et une piperade ou être mangée sucrée, les lentilles n’aiment pas que la saucisse, et peut donner naissance à des potages magnifiques. Quant aux pois chiches, ils agrémentent les salades et se transforment aisément en soupe.

Les mots clés associés
0 J'aime
Commentaires
0 Partage