Aller au contenu principal
Quand la cuisine indienne fait son cinéma !
Ma vie en couleurs

Quand la cuisine indienne fait son cinéma !

Elle fait la part belle aux épices et semble sans limites côté créativité : la cuisine indienne nous fait son Bollywood avec ses parfums en technicolor ! Une cuisine différente selon qu’elle est préparée à Madras ou au cœur du Pendjab, mais une cuisine à découvrir absolument pour mettre de la couleur dans les assiettes et des explosions de saveurs dans les palais… des Maharajas bien sûr ! Visite gourmande et idées recettes, c’est parti mon hindi !

Diversité et variété au menu

L’Inde est un immense pays qui abrite de nombreuses spécificités culinaires régionales. De la cuisine parfumée du nord, influencée par la gastronomie turque et mongole et comportant plus de viande, à la cuisine du sud, principalement végétarienne et très épicée, il y en a pour tous les goûts ! On retrouve néanmoins des points communs qui font de la cuisine indienne l’une des plus riches et des plus savoureuses au monde.

- Prééminence des épices : l’usage des épices est une véritable science héritée de pratiques médicinales ancestrales. La cuisine indienne en utilise plus de 25, spécialement choisies pour chaque plat : piment rouge, poivre, gingembre, cardamome, muscade, cannelle, cumin, clous de girofle, curcuma, ail, safran…  sans compter les mélanges comme le garam masala ou le fameux curry !

- Prépondérance des fruits et légumes : dans un pays où 80 % de la population est végétarienne, rien d’étonnant ! Ce qui est remarquable, c’est qu’on ne cherche pas à pallier l’absence de viande. Au contraire, les préparations sont faites pour sublimer les légumes, et les épices y contribuent largement. Parmi les plats réputés, citons les « dals » (à base de légumes secs) : lentilles, pois chiches, soja, pois cassés… passent régulièrement à la casserole, accompagnés d’œufs ou d’autres légumes, pour notre plus grand plaisir !

- Importance du riz et du pain : compagnon de tous les repas, le pain est plus qu’un aliment… c’est un ustensile indispensable dans un pays où l’on mange surtout avec les doigts ! Rotis, parathas (farcis ou non), chapatis puris, papadoms et autres nans nous régalent de leur variété. Quant au riz, à l’image du pain, il est présent à chaque repas et sert de base à des plats complets comme le Pulao ou le Byriani, savoureux mélange de riz basmati, de légumes frits, de viande ou de crevettes.

- Sans oublier les chutneys : ces sauces généralement aigres-douces, plus ou moins relevées, contenant des légumes ou des fruits (mango chutney, himli chutney ou dahi chutney) sont un peu les condiments indiens. Ils ne quittent pas la table de l’entrée au dessert !

 

Samossa, raïta et pakora

Aucun repas indien digne de ce nom ne saurait commencer sans ces petites entrées, à la limite de l’amuse-bouche. Les pakoras sont des beignets que l’on fait avec de la farine de pois chiches et des légumes. Les samossas sont aussi des beignets, mais farcis de légumes, de viande ou de fruits. Quant au raïta, cette délicieuse salade de légumes crus ou cuits, au yaourt et aux épices, elle est on ne peut plus facile à préparer. Mélangez 500 g de yaourt nature et 1 cs de miel, ajoutez des feuilles de menthe ciselée, une pincée de sel et de cumin, 1 piment oiseau en morceaux, 1 cc de gingembre frais haché et laissez reposer 5 minutes. Pendant ce temps, épluchez un concombre, coupez-le en dés et salez légèrement. Coupez en petits morceaux des tomates, émincez un gros oignon et ciselez quelques feuilles de coriandre. Ajoutez le tout au yaourt et placez au frais deux heures, couvert pour que les saveurs diffusent. Comment dit-on miam-miam en hindi déjà ?

Conseil + : pour compléter vos entrées si vos convives ont une grosse faim ou si vous voulez faire manger les enfants à part en mode « indian style ».

 

18 J'aime
Commentaires