Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Halte au gaspillage alimentaire !

Halte au gaspillage alimentaire !

Manger c’est bien, jeter, ça l’est beaucoup moins ! Chaque année en moyenne, 20 kg d’aliments partent à la poubelle par personne, dont 7 encore emballés. Les conséquences environnementales, économiques et sociales de ce gâchis ont de quoi écœurer, d’autant plus qu’il existe des gestes simples pour agir au quotidien. Allez, on fait ses provisions de bons conseils et on se met tous à la chasse au gaspillage alimentaire !

En faisant ses courses intelligemment…

Limiter le gaspillage alimentaire, cela commence avant même l’étape des achats en vérifiant le contenu de ses placards ! En effet, s’il est intéressant d’acheter certaines denrées en grande quantité, de profiter de promotions et d’avoir toujours en réserve de quoi restaurer des invités surprises, pas question pour autant d’acheter un énième kilo de pommes de terre qui finira par germer et terminera à la poubelle… Autres précautions à prendre avant de partir à l’assaut des linéaires : établir une liste de courses adaptée à vos besoins (en utilisant les outils malins de votre site préféré, liste de courses et convertisseur de quantité !), et ne pas sortir le ventre vide afin d’éviter des achats impulsifs dus à la fringale !

Une fois en magasin, voici les bons réflexes à adopter :

Vérifier les dates de péremption des aliments. Petit rappel : la DLC (Date limite de consommation ou A consommer avant le…) indique jusqu’à quelle date vous pouvez consommer les aliments semi-frais et réfrigérés (laitage, plats préparés, viandes et poissons en barquettes, etc.) sans danger pour la santé. La DLUO (A consommer de préférence avant…) concerne les conserves, la biscuiterie, les compotes, l’eau, etc. Ici, peu de risque en cas de dépassement, donc inutile de les jeter systématiquement. Mais une fois ouverts, ces produits doivent être conservés au réfrigérateur et consommés rapidement. 

Comparer les prix en vérifiant le prix au kilo et rester vigilant sur les offres promotionnelles, notamment sur les produits frais et périssables.

Respecter la chaîne du froid. Pour cela, ordonnez vos achats en commençant par les produits non alimentaires, puis l’épicerie, les conserves, les boissons, les produits frais et enfin les surgelés (n’oubliez pas votre sac isotherme !). 

Ultimes recommandations : prévoyez suffisamment de temps pour faire vos emplettes sans stresser ni acheter n’importe quoi ; et une fois votre ravitaillement effectué, rentrez directement chez vous sans passer par la case copine ou shopping !

En stockant correctement les aliments…

Pour prévenir la dégradation de vos denrées, il convient de bien ranger et « gérer vos stocks ». Comme dans un restaurant ! Pour cela, le frigo est votre meilleur ami. Mais si vous disposez en plus d’une pièce type « cellier » (fraîche et peu éclairée) pour entreposer les produits à DLUO et les fruits et légumes, c’est encore mieux ! A défaut, une cave, un garage ou un grenier peuvent faire l’affaire.

Comment procéder ? C’est très simple si vous suivez ces quelques astuces :

les premiers produits entrés dans le réfrigérateur seront les derniers sortis ;

réservez les zones les plus froides (haut et bas) aux aliments les plus fragiles ;

ôtez tous les suremballages carton ou plastique inutiles ;

indiquez la date d’ouverture des aliments sur les emballages ;

conservez les restes de repas dans des boîtes hermétiques ;

emballez séparément les aliments crus et cuits ;

nettoyez régulièrement votre réfrigérateur (eau savonneuse + rinçage javel).

Conseils + : équipez votre réfrigérateur d’un thermomètre qui vous permettra de repérer les différentes zones de froid et de vous assurer que les températures sont adaptées ; respectez les indications de conservation figurant sur les produits (conserver au congélateur, au réfrigérateur, au frais, au sec, à l’abri de la lumière, etc.).

En congelant sans modération…

Des astuces pour conserver les aliments, nos grands-mères n’en manquaient pas ! Emballer les champignons dans du papier journal ; saupoudrer de sel un citron coupé en deux ; ramollir du pain dur en l’humidifiant puis en le passant au four ; rafraîchir une salade, des carottes ou des radis en les plongeant dans de l’eau légèrement sucré, etc. Mais aujourd’hui, l’on dispose de l’arme anti-gaspillage ultime : le congélateur ! Il vous permet à la fois d’éviter de jeter les denrées que vous n’avez pas eu le temps de consommer, mais aussi de stocker des plats fait-maison pour vous régaler ou vous dépanner plus tard. Dès qu’un produit commence à « dépérir » ou que sa DLC approche, allez hop, au congélo ! Et les restes de ce délicieux bourguignon ? Vite, la sauce dans des bacs à glaçons et le reste de viande dans des sacs en portions individuelles, plus pratiques pour ne décongeler que le nécessaire le moment venu ! Vous trouverez plein d’autres bons conseils anti-gaspi dans notre petit guide du bien congeler.

Conseil + : confitures et bocaux sont une autre manière de conserver à long terme les aliments, pensez-y !

En se régalant avec les restes !

Accommoder les restes est une « science oubliée » qui a retrouvé aujourd’hui toute sa noblesse. Livres de cuisine et émissions culinaires lui réservent d’ailleurs une place de choix. Non seulement parce que c’est une question de bon sens et d’économie, mais aussi parce que c’est bon !

Avec le convertisseur de quantité Ma vie en couleurs et nos listes d’ingrédients qui s’adaptent au nombre de personnes, vous avez tout ce qu’il faut sous la main pour bien doser vos plats et limiter les restes. Néanmoins, voici quelques idées pratiques et faciles pour les bonifier si vous en avez… 

Viandes et poissons : à vos mixeurs et à vous hachis Parmentier, brandades, boulettes, brochettes et autres tourtes !

Fruits et légumes : même abîmés, ils ne sont pas perdus ! Après avoir ôté les parties gâtées, pensez soupe, ratatouille, compote, confiture, mais aussi tarte, clafoutis, crumble ou sorbet.

Pâtes et riz : froids, ils se réincarnent en salades généreuses avec tout ce qui reste dans le frigo (œuf dur, fromage, jambon, saumon, olives…). Le gratin est aussi une option très appréciée des enfants.

Pain rassis : lui, il a vraiment la vie dure ! Chapelure, croûtons, tartines apéritives, bruschettas, pain perdu, pudding… un reste comme ça, c’est du pain béni !

Et aussi : recyclez les yaourts en fin de vie en gâteau, cheesecake ou sauce raïta (concombre en dés, menthe et coriandre) ; utilisez les blancs d’œufs pour confectionner des financiers ou des meringues ; métamorphosez un fond de cola en une délicieuse sauce à la mode fusion food en y ajoutant 10 cl de sauce soja, 1 zeste de citron, de gingembre et 1 cube de fond de veau… succulent avec du poulet ou du porc !

Conseil + : l’utilisation des fanes et des épluchures est une autre manière de ne pas gâcher et « d’utiliser le produit au maximum », comme disent les grands chefs. Les fanes de carottes peuvent remplacer le basilic pour un pesto original ! Les queues de radis et le vert de poireau parfument une soupe à merveille… Et vous pouvez réaliser des chips maison craquantes et décoratives en plongeant des pelures de pommes ou de pommes de terre dans l’huile bouillante. 

Rien ne se perd, tout se transforme en cuisine, alors ne jetons rien et profitons-en !

Les mots clés associés
0 J'aime
Commentaires
0 Partage