Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Laissez-vous séduire par le fruit de la passion

Laissez-vous séduire par le fruit de la passion

En période de Saint-Valentin, c’est le moment ou jamais de (re)découvrir le fameux fruit de la passion ! Malgré un nom qui fait rêver, c’est vrai qu’il est assez peu attirant au premier abord avec sa peau ridée et brunâtre. Mais ne vous fiez pas aux apparences : c’est un fruit extraordinaire avec un parfum fantastique qui gagne à être connu ! Prête pour les présentations ?

 

Originaire du Brésil, le fruit de la passion provient d’une variété de passiflore, une plante grimpante vigoureuse aux fleurs spectaculaires pouvant atteindre plusieurs dizaines de mètres. Il gagna l’Amérique centrale, l’Asie, puis l’Afrique et les Antilles, et fut introduit en Europe en 1629. Horticulteurs et botanistes furent immédiatement séduits par les charmes de la fleur et les trésors gustatifs du fruit, qu’ils cultivèrent sous serre

Il existe aujourd’hui plus de 400 espèces de passiflore, mais toutes ne produisent pas des fruits comestibles. Le fruit de la « Passiflora edulis » est celui que l’on trouve généralement sur les marchés, tout au long de l’année. Selon la variété, les fruits sont jaunes ou violets : les jaunes sont la plupart du temps transformés en jus, tandis que les violets sont plutôt consommés frais. Les principaux pays producteurs sont le Brésil, la Colombie, l’Équateur, le Pérou et l’Indonésie. 

 

Mais d’où vient ce nom prometteur ? Surprise, rien à voir avec la passion amoureuse ! Ce serait en effet les religieux européens qui le lui auraient donné lorsqu’ils l’ont découvert au Mexique, à cause de la forme de sa fleur dans laquelle ils croyaient reconnaître des symboles de la Passion du Christ (couronne d’épines, clous, etc.).

 

Gros comme un œuf, sucré, juteux et acidulé, le fruit de la passion possède une chair parfumée, contenant de nombreuses petites graines noires enrobées d’une pulpe gélatineuse. Graines et pulpe, ainsi que la chair située sous l’enveloppe, tout se mange. Et quand on a humé le parfum d’un fruit de la passion, on ne peut qu’être séduit ! 

 

D’autant plus que ce fruit détient des qualités nutritionnelles intéressantes : une teneur élevée en fibres (7 %), différents types d’antioxydants (dont du lycopène), ainsi que de la vitamine C et B3, associée à un apport minéral élevé (magnésium, zinc, cuivre, manganèse). Et tout ceci, sans excès calorique, puisque le fruit de la passion n’apporte que 62 calories aux 100 g.*

* Source : www.nutrition.fr

 

Bon pour la forme, le fruit de la passion l’est aussi côté papilles. La façon la plus simple de le déguster est de le couper en deux et de le consommer à la petite cuillère (si vous ne voulez pas manger les graines, passez simplement la chair dans un tamis). Mais c’est un régal aussi en sorbet, granité, mousse et coulis. Ce dernier aromatisera délicieusement des crêpes, des gâteaux ou une salade de fruits exotiques (ananas, papaye et mangue par exemple). 

 

En utilisation salée, le fruit de la passion fait aussi des merveilles : parsemez un poisson ou une salade avec ses petites graines, comme on le fait avec celles de la grenade et vous verrez ! Vous pouvez aussi faire mariner du gibier ou une autre viande dans son jus, ou enduire votre viande de gelée de fruits de la passion 15 minutes avant la fin de la cuisson pour une touche sucrée/salée inédite. Pour confectionner une sauce piquante étonnante, faites réduire le jus avec de l’ail, du gingembre frais, du poivron rouge, des piments forts, de la ciboulette, du cumin et un peu de vinaigre de cidre ! Et bien sûr, le jus de fruits de la passion frais est une excellente base de cocktail, qui se marie parfaitement avec les autres fruits exotiques. 

 

Pour choisir de bons fruits, privilégiez des spécimens bien denses et odorants. Mais surtout, pour qu’ils soient bien mûrs, leur peau doit être plissée et céder légèrement sous la pression. Les fruits à peau dure, lisse et brillante, qui donnent l’impression d’une grande fraîcheur, sont en fait immatures et plutôt acides ! Pour les conserver, tout dépend de leur maturité : s’ils ne sont pas très plissés, vous pouvez les laisser mûrir à température ambiante. Une fois mûrs, ils se conserveront une semaine au réfrigérateur. Pour les congeler, placez la chair ou le fruit entier dans un sac à congélation. Vous pouvez aussi en faire un coulis ou un jus et le verser dans un bac à glaçons.

Maintenant que vous savez (presque) tout sur le fruit de la passion, pensez-y plus souvent et régalez vos convives de son parfum incomparable !

 

Les mots clés associés
0 J'aime
Commentaires
0 Partage