Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Des cerises bien rouges dans un bol

La cerise, elle est exquise !

La cerise, notre cherry de l’été

Fruit rouge qui symbolise l’été et le début des vacances, la cerise nous fait retomber en enfance et apporte une touche de douceur à nos plats. Mais la connaissez-vous bien ?

Un plaisir antique

Bien qu’on ne sache pas avec précision d’où vient la cerise, on sait en revanche qu’elle était déjà en Europe quelque 3000 ans avant notre ère. Grecs et Romains s’en régalaient déjà dans sa forme sauvage (le merisier). Le Moyen Âge la dégustait avec plaisir. La Renaissance en a cultivé plusieurs espèces. Et à la fin du XIXe, le Tout-Paris se pressait à Montmorency pour en faire une bonne récolte.

Une cerise ? Non, des cerises !

Aujourd’hui, on répertorie plus de 200 variétés de cerises, dont seulement 12 sont cultivées en France, ce qui est déjà pas mal pour en profiter dans son assiette ! Les cerises sont regroupées en trois groupes : les acides, les douces et les Anglaises destinées aux liqueurs. Les différentes variétés (Burlat, Stark Hardy Giant, Van, Summit, Napoléon, Sunburst, etc.) varient du fruit jaune orangé au noir, en passant par plusieurs teintes soutenues de rouge, plus ou moins juteuses et sucrées.

Des bienfaits dans un petit fruit

Chouette, la cerise est également bonne pour la santé ! 125g de fruits apportent 25 % des apports en vitamines C nécessaires, ainsi qu’en carotène et provitamines A. La cerise détient aussi des propriétés diurétiques et reminéralisantes intéressantes pour rééquilibrer l’organisme. Enfin, elle contient de nombreux antioxydants qui auraient des effets anti-inflammatoires notables.

Comment les choisir et les conserver ?

Pour les déguster, on choisit des cerises bien brillantes dont les tiges sont bien vertes et surtout bien attachées, signe de fraîcheur. On inspecte sa surface, pour déceler d’éventuels trous de vers. Et on les mange de préférence dans la journée, même si elles peuvent se conserver trois jours à l’air libre et cinq dans le bac à légumes du réfrigérateur !

Comment les préparer

Natures ! Et crues ! C’est souvent un plaisir estival à déguster dès le retour du marché…

En confiture

Avec 1,5 kg de sucre pour 3 kg de cerises, à cuire 15 minutes dans un confiturier ou une marmite et à mettre en pot directement pour les conserver longtemps !

En clafoutis

4 œufs, 100 g de farine, 125 g de sucre, un peu de beurre et 20 cl de lait... Et voilà un appareil prêt pour un intégrer vos cerises avec ou sans noyaux (il y a deux écoles !) pour un traditionnel clafoutis !

Pour accompagner un magret

Rajoutez des cerises dénoyautées à la fin de cuisson d’un magret, avec une larme de crème fraîche et savourez la touche qui change tout !

Les mots clés associés
0 J'aime
Commentaires
0 Partage