Aller au contenu principal
Recettes sur le feu à base de légumes dégageant un délicieux fumé
La Rédac'

Embaumez vos recettes avec la parfumerie culinaire !

Fusionner l’univers de la gastronomie et celui du parfum ? C’est l’une des tendances culinaires du moment ! Mise au point par la Française Michèle Gay, la parfumerie culinaire consiste à allier sensations olfactives et émotions gustatives. Découvrons ces parfums non pas à porter mais à manger, en 8 questions !
 

La parfumerie culinaire, c’est quoi exactement ?


Née en 2006 sous l’inspiration de Michèle Gay, la parfumerie culinaire se répand peu à peu dans le monde de la cuisine et inspire les grands Chefs. Le principe : travailler l’arôme d’un plat comme un vrai parfum en explorant de nouveaux accords défiant la dualité sucré-salé. Une démarche qui rappelle le foodpairing.

Comment ça fonctionne ?


La perception du goût passe à 20 % par les papilles de la langue et à 80 % par le nez. C’est pour cette raison que l’on « perd le goût » quand on a un rhume... La parfumerie culinaire consiste à exploiter ce capital aromatique inexploré pour atteindre des summums de gourmandise !

Sous quelle forme les parfums se présent-ils ?


Tout commence par la création d’un concentré de parfum à partir d’huiles essentielles comestibles. Il est ensuite dilué dans un ingrédient alimentaire sec (sucre, sel, poudre d’amandes, chapelure…) ou liquide (huile végétale, produit laitier.). On obtient alors des liquides ou des poudres parfumés, qui s’utilisent comme des épices.

Avec quels produits se marient-ils ?


Tous ! Boissons, soupes, légumes, viandes, desserts, glaces et même fromages peuvent être assaisonnés « à la sauce parfumerie culinaire ».

Comment m’essayer à la parfumerie culinaire ?


En pratique, le geste est simple : il suffit de diluer quelques gouttes d’huiles essentielles de 3 ou 4 parfums différents dans une texture adaptée à l’usage souhaité (lait, beurre, thé, chapelure), et de laisser maturer 2 à 3 semaines. Après, tout est une question de nez et d’inspiration !

On passe en cuisine ?


Le plus simple pour vous initier à la parfumerie culinaire est de vous procurer les créations « prêtes à parfumer » sur la boutique en ligne de Michèle Gay. Mais vous pouvez aussi confectionner vos propres parfums gourmands ! Voici 3 recettes et accords inspirées par la pionnière de la discipline.
•    Rouleau de printemps sur parfum floral : diluez 1 goutte d’huile essentielle de géranium, 2 de bergamote et 2 de galbanum dans 250 g de biscuits TUC réduits en chapelure. A incorporer dans un rouleau de printemps aux crevettes.
•    Papillote de saumon au miel sur parfum sylvestre : diluez 5 gouttes d’huile essentielle de pin sylvestre, 2 de ciste et 3 d’orange dans 250 g de miel. A incorporer dans un saumon au miel et moutarde à l’ancienne.
•    Crumble de poires sur parfum d’encens : diluez 2 gouttes d’huile essentielle d’encens, 2 d’eucalyptus et 3 de bigarade dans 250 g de spéculoos réduits en poudre. A incorporer dans un crumble de poires au chocolat.

Où se procurer de bonnes huiles essentielles pour la cuisine ?


Sur Internet neroliane.com un producteur et distributeur en ligne de produits de qualité, recommandé par Michèle Gay en personne.
>Où goûter les créations de Michèle Gay ?
A Bruxelles : Michèle Gay, parfumerie culinaire, 82 Rue du Tabellion.
A Paris : Saveur & Création, 47 faubourg Saint-Antoine.
Sur Internet : michelgay.com

Alors, prête à vous mettre au parfum en cuisine ?

15 J'aime
Commentaires