Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Conseils et astuces forme et bien être pour pratiquer du sport entre amis
Ma vie en couleurs

Quel(s) sport(s) pratiquer entre amis ?

Et si, au lieu de vous prélasser dans le jardin après le repas, vous mettiez à profit ce week-end entre amis pour faire un peu de sport ? Mais pour en faire sans effort et en vous amusant comme des gamins… Pétanque, badminton, vélo, canoë-kayak ou tout simplement marche, avec ces 5 activités sportives accessibles à tous, à la fois conviviales et olympiques, partagez avec vos amis d’autres plaisirs que ceux de la table !

Tu tires ou tu pointes, peuchère ?

« Taquiner le cochonnet » est certes une discipline olympique depuis 1986 (et l’une des rares compétitions mixtes !). Mais la pétanque, c’est surtout un jeu convivial et intergénérationnel 100 % made in France, parfait à pratiquer entre amis, avant (ou après) un bon repas. Quel homme ne s’est pas déjà pris pour un personnage tout droit sorti d’un roman de Marcel Pagnol en tentant de réaliser un « carreau » parfait ? Mais les femmes ne sont pas en reste, ce ne sont pas les fashionistas de la Place des Lices à Saint-Tropez qui nous contrediront…

- Règles du jeu : le but est d'approcher ses boules le plus prêt du cochonnet. La première équipe qui totalise 13 points a gagné. On peut jouer à 1 contre 1, 2 contre 2 (doublette) ou 3 contre 3 (triplette). Normalement, chaque participant a 2 boules, et il ne doit pas y en avoir plus de 12 sur le terrain. Mais rien ne vous empêche d’adapter les règles pour que tout le monde joue et s’amuse, vous n’êtes pas aux JO !

- En pratique : vous trouverez des ensembles de 8 boules à des prix accessibles dans tous les magasins de sport. Évitez les boules en plastique pour les adultes ! Les terrains de pétanque (boulodromes) ne manquent pas, quelle que soit la ville où vous vous trouvez. Mais une allée gravillonneuse, un chemin forestier, un bout de jardin ou un coin de parc peuvent faire l’affaire (la distance de lancer est comprise entre 6 et 10 m). 

- Variante : le palet, la pétanque bretonne, qui consiste à lancer des palets plats en métal sur une planche de bois. Avantage : vous pouvez jouer sur tous les terrains et ce jeu encore assez peu connu renouvelle bien le genre.

- Liens utiles : toute l’actualité du monde de la pétanque sur le boulistenaute. Et pour une partie de boules avec des enfants.

Badminton, tous au filet !

Encore un loisir au bon goût d’enfance et d’insouciance ! Et un passe-temps idéal pour rire et se défouler entre amis. Mais attention, on est loin du rythme « pépère » de la pétanque : le badminton est un sport exigeant au niveau cardio et musculaire. La vitesse du volant peut atteindre les 300 km à l’heure, il faut donc « se bouger » un peu ! Retrouvez toutes les infos sur ce sport de raquette né en Inde dans l’article que nous lui avons consacré.

- Variante : la pétéca, un jeu qui nous vient tout droit des plages du Brésil. Un mélange de beach-volley pour le filet, de badminton pour le volant et de pelote basque pour le jeu à la main. Pour jouer, il suffit de vous procurer un volant spécial avec des plumes colorées (vendu dans les magasins d’équipement sportif) et de planter votre filet de badminton dans un jardin ou sur la plage.

La petite reine, jamais détrônée !

« Quand on partait de bon matin, quand on partait sur les chemins, à bicyclette, nous étions quelques bons copains… » Les temps ont changé depuis cette célèbre chanson immortalisée par Yves Montand, mais pas le plaisir de pédaler en compagnie d’une bande d’amis ! Sentiment de liberté, découverte de la nature et des curiosités touristiques à hauteur de guidon, effort d’endurance complet mais accessible à tous à son rythme, le vélo a tout bon. D’autant plus qu’il existe maintenant un peu partout des pistes cyclables et des sentiers de randonnées dédiés aux 2 roues. Et que le matériel lui aussi a bien évolué, avec notamment l’apparition des VTT et autres VTC (multiplication des vitesses, selle grand confort, fourche télescopique, etc.). Bon, il vous faudra toujours appuyer sur les pédales, encore que, avec un vélo électrique…

- En pratique : si vous ne disposez pas de vos propres montures, rien n’est plus facile que d’en louer, même dans les coins les plus reculés (tapez location de vélo et le nom de votre localité sur les pages jaunes). Pour l’itinéraire, vous avez le choix entre partir à l’aventure le nez au vent ou emprunter des chemins balisés. Renseignez-vous à l’office du tourisme local.

Côté équipement, le cyclotourisme nécessite tout de même quelques précautions : vêtement de pluie, de quoi boire et grignoter en cas de « fringale », un petit kit de réparation express (une pompe et les embouts adaptés, un nécessaire de réparation des crevaisons, un jeu de clefs plates, câble de frein et chambre à air de rechange pour les plus prudents)… sans oublier casque et gilet de signalisation, ainsi que votre téléphone portable en cas d’urgence ! À noter : petite balade digestive de 2 heures ou circuit itinérant de plusieurs jours, tout est possible. Mais si vous manquez d’entraînement, ne soyez pas trop gourmands : 20 km en une demi-journée vous feront déjà bien chauffer les cuisses !

- Variante : pas envie de pédaler toute seule ? Louez des tandems ! Là aussi, les modèles se sont adaptés aux différentes pratiques pour répondre aux besoins de tous. Après quelques minutes d’accoutumance et quelques fous rires, vous découvrirez tout le plaisir de pédaler en couple à travers de beaux paysages !

Canoë-kayak, l’aventure à bout de pagaie !

Canoë ou kayak, telle est la question ! Le premier, originaire d’Amérique du Nord, était l’embarcation des « Indiens », propulsée par une pagaie simple, en position à genoux. Le kayak lui nous vient des Inuits (ou Esquimaux), qui s’en servaient pour la chasse. Ils s’y tenaient assis et utilisaient plutôt une pagaie double. Aujourd’hui, le kayak est mono, bi ou quadriplace, tandis que le canoë se pratique seul ou jusqu’à 8 personnes ! Les embarcations d’associations ou en location sont en général polyvalentes, volumineuses et assez stables, si bien que n’importe qui peut y embarquer pour une balade 100 % dépaysante au fil de l’eau.

- En pratique : pas question bien sûr de vous lancer seul à l’aventure ! Mais il existe de nombreux clubs, associations ou bases de loisirs où vous pourrez vous initier en groupe au maniement de la pagaie. La pratique touristique ou de loisir vert, sur les rivières calmes (Tarn, Ardèche, Dordogne, Hérault…), en étangs et lacs ou en bord de mer (kayak de mer), connaît en effet un grand succès. Renseignez-vous auprès de la fédération de canoë-kayak ou à l’office du tourisme local.

- Sécurité : hormis les précautions spécifiques à cette activité de pleine nature (vents, courants, marées, classement de difficulté de la rivière, etc.) qui vous seront prodiguées par l’encadrement, et l’obligation du port d’un gilet de sauvetage homologué, pensez à emporter : ravitaillement, lunettes de soleil contre la réverbération de l’eau, crème solaire et couvre-tête !

La rando, ça marche toujours !

Un kilomètre à pied, ça use les souliers, mais ça entretient l’amitié ! Quel plaisir en effet de papoter avec sa meilleure amie, chemin faisant, à l’abri d’un sous-bois ou vivifiée par le bord de mer… La marche assouplit le corps et délie l’esprit, ce n’est pas Paulo Coelho, qui trouva l’inspiration de son premier livre « Le pèlerin de Compostelle » sur le chemin du fameux pèlerinage, qui nous démentira. D’ailleurs, les experts en fitness qualifient la marche à pied d'activité « la plus proche de l'exercice physique idéal », car elle permet d’entretenir son système cardio-vasculaire et de se tonifier des pieds à la tête en douceur. Pratiquée régulièrement (au moins 30 min/jour), elle aide à purifier l’organisme, stimuler le transit intestinal et évacuer le stress du quotidien.

- En pratique : clubs de randonnée et sentiers de grande randonnée (les fameux GR) vous aideront à préparer une chouette balade. Avant de partir, consultez la météo, adaptez la durée de la randonnée aux participants (surtout en présence d’enfants) et prévoyez un minimum d’équipement. Veste polaire, vêtement de pluie, chaussures de marche confortables (anti-dérapantes et imperméables si possible) et sac à dos léger pour le boire et le manger sont indispensables. Mais comme vous êtes en bonne compagnie, pourquoi ne pas combiner l’effort et le réconfort en prévoyant un bon pique-nique ?

- Variante : la marche sportive consiste à marcher à une allure soutenue (7 à 9,5 km/heure, environ le double de la normale), en relevant bien les bras. Du coup, votre corps travaille à 60-70 % de sa puissance cardiaque et puise dans ses réserves pour trouver l'énergie nécessaire à l'effort. Tous les muscles sont sollicités (fessiers, les cuisses, bras et épaules)… et vous brûlez deux fois plus de calories (200 kcal/30 min) qu’en flânant les mains dans les poches, ce qui n’est pas négligeable !

Alors les amis, on se bouge ?

22 J'aime
Commentaire