Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Une femme se passe la main dans les cheveux

Je veux des beaux cheveux (même en automne) !

Après avoir dansé tout l’été et affronté la rentrée, les cheveux font souvent grise mine en automne… La faute au retour du stress, de la pollution et autres petits désagréments saisonniers. Place à quelques conseils capillaires tout simples (mais efficaces) pour éviter la chute !

 

Les racines du mal

Bizarre, comme nos cheveux pètent la forme en été, et semblent se ratatiner dès l’automne. En fait, il n’y a rien d’étrange dans ce phénomène. En été, nos cheveux sont joyeux, mais subissent des agressions quotidiennes : eau de mer et de piscine, soleil, vent… Résultat : à la rentrée, ils tombent en dépression (eux seulement ?). Ajoutez à cela le fait que le rayonnement solaire augmente la pousse des cheveux, logique qu’en automne, l’effet s’inverse. Moins de soleil = moins de pousse. Heureusement, des remèdes efficaces existent. Prête à noter ?

 

La fibre alimentaire

La première façon de conserver de beaux cheveux en automne, c’est de se mettre au régime… au régime « beaux cheveux », bien sûr ! Dans votre assiette, glissez des protéines (de la viande et du poisson), des légumes et des fruits bien colorés, des œufs gorgés de vitamine A, des lentilles riches en fer. Dans votre bol au petit-déjeuner, faites la part belle aux céréales et au germe de blé. Au goûter, croquez des amandes, des noisettes et des carrés de chocolat noir (ça ne devrait pas être trop difficile). Le fer qu’il contient joue un rôle essentiel dans la repousse des cheveux. Pas envie de faire d’efforts ? Optez pour des compléments alimentaires « tout prêts » ou de la levure de bière, à raison de deux cures aux intersaisons.

 

Transpirer, c’est gagné !

Eh oui, figurez-vous que nos cheveux aiment quand nous faisons du sport. Tout simplement parce que cela aide notre organisme à éliminer les toxines sous forme de sébum et de transpiration. Une sorte de détox naturelle, en somme ! Idem pour les massages du cuir chevelu, qui stimulent la circulation sanguine et revigore le jeune cheveu – encore mieux avec quelques gouttes d’huile de jojoba. Veillez juste à laver correctement vos cheveux après : transpirer c’est bien, mais à condition de laver ensuite !

 

Le choix du shampoing

Voir ses cheveux s’enfuir par la bonde de la douche par paquets, ça vous donne envie d’espacer les shampoings. Rassurez-vous, ce phénomène n’a rien à voir avec leur fréquence. Car les cheveux qui tombent sont de toute façon déjà morts et le lavage se contente de les éliminer. En revanche, à trop espacer les shampoings, vous risquez d’asphyxier vos cheveux sous la pollution et le trop-plein de sébum. Continuez à les laver à votre rythme, privilégiez les formules douces et naturelles. Mettez aussi un frein pendant quelques semaines au brushing, aux produits coiffants, aux chapeaux qui étouffent.

Bref, mettez votre crinière « au vert », le temps qu’elle retrouvent toute sa puissance (grrr !).

Les mots clés associés
0 J'aime
Commentaires
0 Partage