Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Argan, coco, jojoba… les huiles capillaires précieuses !

Ces huiles qui font du bien à nos cheveux !

Elles sont exotiques et tellement chics, les huiles précieuses pour les cheveux ! Que ce soit le jojoba appelé « or du désert » ou le monoï au parfum paradisiaque, elles ont ce petit « je ne sais quoi » qui rend addict. Allez, faut que ça brille !

Cheveux déshydratés et dévitalisés, cap sur l’huile d’argan !

Derrière cette grosse amande séchée au soleil se cache une vraie petite « bombe » cosmétique riche en vitamine E et en actifs antioxydants. Les Marocaines l’adorent, et pour cause ! Elle fait des miracles sur les cheveux secs, déshydratés, raplapla, lutte aussi contre la chute de cheveux et, cerise sur le gâteau, calme les démangeaisons. Préférez la version pure plus efficace que la version diluée.

- Sa texture ? Quelques gouttes suffisent, donc jouez la modération pour ne pas alourdir.

- Et son application ? 1 fois par semaine après le shampoing, appliquez quelques gouttes sur le cuir chevelu, massez, rincez. Pas mal aussi : en masque sous le bonnet de bain quand vous allez vous baigner (protection + soin).

Cheveux secs et frisés, haro sur l’huile de coco !

Décidément, il n’y a pas plus simple et naturel que l’huile de coco produite à partir de la pulpe du fruit séché après une simple pression à froid. Les cheveux frisés, bouclés ou crépus en raffolent. Logique, sa parfaite affinité avec la fibre capillaire répare les cheveux en profondeur et les réconforte comme un doudou.

- Sa texture ? Elle peut être difficile à rincer, appliquez-la avant le shampoing mélangée à de l’huile d’amande douce.

- Et son application ? Assez facile, mais faites-la fondre légèrement avant, car elle a tendance à se solidifier. Les cheveux très frisés la réclament 2 fois par semaine la veille du shampoing, pour les autres, appliquez en SOS en cas de détresse capillaire.

Cheveux fragilisés par le soleil, zoom sur le monoï !

Cette huile magique et parfumée aux pouvoirs réparateurs fait des merveilles sur les cheveux abîmés par l'eau de mer, comme sur les cheveux secs et frisés. Gare tout de même ! Le monoï n’est pas un produit solaire et se met après l’exposition (sinon, c’est la friture assurée). Bien noté ?

- Sa texture ? Un peu grasse, mais c’est aussi ce qui fait son charme et elle se rince en un clin d’œil.

- Et son application ? Directement sur le cheveu en lissant les pointes ou en masque à rincer, à consommer sans modération tout l’été.

Pour tous les types de cheveux, go le jojoba !

C’est un petit arbrisseau mexicain sans prétention qui donne naissance à cette huile (ou plutôt cire) aux vertus incroyables. Son truc en plus ? Une structure proche du sébum qui lui permet de jouer un rôle de régulateur. Cheveux gras, cheveux secs, ils adorent ! Tout comme les cheveux dévitalisés.

- Sa texture ? C’est la moins grasse des huiles, elle pénètre en un claquement de doigts !

- Et son application ? Quelques gouttes directement après le shampoing ou en masque 1 fois par semaine pour entretenir sa chevelure de sirène.

Vous savez quoi ? Vous pouvez alterner ces huiles tout au long de l'année. En été, je demande le monoï, en automne je m’offre le jojoba !

Idée

Dans les huiles pour les cheveux, on trouve le pire comme le meilleur. La solution la plus sûre est évidemment d'acheter bio. Le label garantit qu’il n’y a eu ni engrais, ni herbicides, ni pesticides chimiques. Deux autres mentions sont intéressantes : la mention « huile vierge » signifie que l’huile n’a pas subi de raffinage industriel. La mention « première pression à froid » est également un gage de qualité, puisqu’elle signifie que les résidus n’ont pas été réchauffés pour obtenir davantage de produit. 

 

Les mots clés associés
0 J'aime
Commentaires
0 Partage