Aller au contenu principal
Le rire, une thérapie bonne pour le moral, douce pour le corps
Ma vie en couleurs

Le rire, une thérapie bonne pour le moral, douce pour le corps

Savez-vous qu’un adulte rit en moyenne 20 fois moins qu’un enfant ? En grandissant, le rire devient moins spontané ce qui est bien dommage. Car le rire a de grandes vertus, notamment celle de nous faire un bien fou. Des « Clubs du rire » se sont d’ailleurs ouverts aux quatre coins de la France avec un succès croissant. Ici, pas de bonnes blagues entre amis, mais un vrai travail qui s’apparente au yoga pour aider à oxygéner le corps et l’esprit. Départ au pays du fou rire bienfaisant.

 

Pourquoi rire fait autant de bien ?

Facile de le constater par soi-même, après un bon fou rire, le rose monte aux joues, le corps se relâche et le moral remonte en flèche. Les raisons sont purement physiques. En riant, le diaphragme se contracte et favorise la circulation sanguine. Le rythme cardiaque se ralentit, la pression artérielle diminue, et les vaisseaux sanguins augmentent, le cœur prend un grand coup de frais.
Deuxième effet, en riant le cerveau libère des endorphines, ces petites hormones du bonheur qui mettent de bonne humeur. Et rôle non négligeable, en agissant sur le système parasympathique, il augmente la sécrétion de salive, des sucs digestifs et des contractions de l’estomac et des intestins. Résultat, la digestion est plus complète. Incroyable non ?

 

C’est quoi le rire originel ?

Le rire originel est profondément enfoui en nous. Des siècles d’éducation et de principes moraux l’ont cependant dénaturé. C’est le fameux rire spontané délivré sans retenu et communicatif. Le rire qui permet d’abaisser les barrières. Des exercices simples permettent de renouer avec cette réaction ancestrale libératrice.
C’est ce que vont tenter de trouver ces « profs du rire ». À l’origine, cette technique très sérieuse appelée « gélothérapie » - du grec gélos qui signifie rire – a été initiée par l’Indien Madan Kataria. Pour lui, le rire est avant tout un moyen d’accéder au bien-être en permettant le « lâcher prise ». Depuis, elle a fait des émules puisqu’elle compte près de 2 000 groupes dans le monde. Elle a aussi largement fait ses preuves dans le monde hospitalier pour redonner le moral aux personnes malades, et favoriser la guérison.

 

Un cours de rire, ça fonctionne comment ?

Comme un cours de sport ! Une séance type commence par un échauffement physique, suivi d’exercices respiratoires inspirés du yoga, et d’une séance de méditation… qui entraîne souvent le rire. Avez-vous remarqué que lorsqu’il faut absolument se taire, ou dans les moments solennels, le fou rire pointe ? Ces exercices s’adressent à tout le monde, sans exception. Enfants, adolescents, parents, mais aussi seniors, tout le monde peut s’y adonner sans restriction et s’offrir une bonne cure de rire. Seul bémol, les femmes enceintes et les personnes souffrant de maladies graves doivent demander conseil à leur médecin auparavant. Un excellent moyen de s’offrir du bien-être avec l’instrument le plus personnel qui soit : le rire et la capacité à en extraire le meilleur.



À noter : la fête annuelle du rire qui se tiendra du 29 avril au 8 mai 2012 à Frontignan (34), la plus importante manifestation de rieurs dans le monde réunissant grand public et professionnels autour des bienfaits du rire : http://www.ecolederire.org/47-10e-rassemblement-international-des-rieurs.html
Au programme des ateliers sur le rire : sophrologie ludique®, clown, mime, yoga du rire, et des focus sur les arts du rire à travers le chant, la danse ou le théâtre.

 

Les mots clés associés
35 J'aime
Commentaires