Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Une mère avec son fils adolescent.
Nos 5 commandements de survie avec un ado

Fringues éparpillées, affaires de classe sur le lit, paquets de gâteaux sous le bureau : c’est dur, la vie d’ado… surtout pour les parents ! Marre de jouer les femmes de ménage et les chefs à domicile ? Suivez nos conseils pour mieux cohabiter avec ces étranges créatures (à peine) sorties de l’enfance.

 

1) Désordre et saleté, tu chasseras

Envie de hurler (ou de vous évanouir) dès que vous mettez un pied dans sa chambre ? Pas de panique, c’est normal. Pour un ado, le bazar, c’est une seconde nature, une façon de s’affirmer et de marquer son territoire. Alors, on lui apprend à compartimenter en multipliant les boîtes de rangement. Autre astuce magique : le tiroir fourre-tout, qui avale tout ce qui encombre le sol. Et contre la saleté ? On lui présente deux nouveaux amis, poubelle et panier à linge, qui l’aideront à gérer restes alimentaires et serviettes humides. 

 

2) Bon ménage avec lui, tu feras

À partir de 12 ans, on peut effectuer n’importe quelle tâche ménagère (si, si !). Quelques ruses de sioux pour convertir son ado en douceur : lui confier un ou deux chantiers prioritaires le touchant de près (au hasard, le linge et la nourriture) ; lui prescrire un délai qui lui permettra de gérer son temps librement ; lui promettre la lune – « tu passes l’aspi dans ta chambre, j’arrête de râler quand j’y entre » ; enfin, le féliciter, voire le récompenser en fonction du résultat. Ça marche à tous les coups !

3) À ranger et nettoyer, tu l’habitueras 

Un, on réduit ses attentes et on fait le deuil d’un résultat nickel chrome. Deux, on lui fixe des objectifs modestes : remettre en place les coussins du salon après s’être vautré dans le canapé, rincer le lavabo après avoir rasé ses quatre poils au menton, suspendre sa serviette après avoir pris sa douche, etc. Enfin, on lui enseigne le sacro-saint principe de l’immédiateté : tu sors/tu ranges, tu salis/tu nettoies ! Plus on l’éduque tôt, plus il sera discipliné… CQFD.

4) Du plaisir avec lui, tu partageras

Votre ado ne peut pas vivre sans son portable greffé à l’oreille, son ordi et ses copains ? Forcément, il ne sautera pas de joie quand vous le solliciterez pour autre chose… Encore une fois, il faut ruser autour de ses centres d’intérêt : apprendre à faire tourner une machine, repasser ou plier un T-shirt à une petite modeuse, faire la cuisine avec un aspirant Top Chef… Vous pouvez même pousser jusqu’à lui proposer de participer ensemble à un atelier (couture, photo…). Ça ne coûte rien d’essayer ! 

5) Le contact, tu garderas

Même si vous vivez sur deux planètes différentes, il est essentiel de communiquer avec votre ado. Mais attention, pas en voulant tout contrôler ou en le critiquant à longueur de journée (aïe, vous vous reconnaissez ?). Croyez-en les mamans de la rédaction : le parent parfait n’existe pas, c’est normal de se sentir dépassé par moments… Remède ultime : un solide sens de l’humour. Ça aide à dédramatiser toutes les situations ! Et à tenter de comprendre ces drôles d’ados…

 

©Shutterstock

Idée

Essayez Persil, le bon plan pour faire participer votre ado à la vie de la maison et lui apprendre à faire sa première lessive tout seul. Avec Persil, un lavage coûte moins de 20 centimes… l’efficacité à petit prix !

Découvrez notre chat !
Connectez-vous pour démarrer une discussion