Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
8 bonnes habitudes de la rentrée pour dire non au mauvais cholestérol !

8 bonnes habitudes pour dire non au mauvais cholestérol

Pendant les vacances, on se détend, on bouge, on mange plus sainement… bref, on se fait du bien. Pas question d’abandonner ces bonnes habitudes à la rentrée ! Voici 8 conseils malins pour repartir sur de bonnes bases (et lutter mine de rien contre le mauvais cholestérol). Hop, c’est parti pour une rentrée saine, gourmande et active !
 

1) Je retrouve le chemin du marché


Aller faire son marché régulièrement permet de se familiariser avec la diversité des produits et de privilégier les aliments de saison. En plus, ça donne envie de cuisiner, ce qui dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée, est bien meilleur que de se ruer sur la restauration rapide ! Tous les weekends, je fais le plein de produits frais pour la semaine : fruits et légumes, viandes et poissons, etc. Je n’hésite pas à préparer certains plats à l’avance et à les congeler si nécessaire (la congélation conserve en grande partie la valeur nutritionnelle des aliments, pratique les soirs où on n’a pas le temps ou l’envie de cuisiner).
 

2) Je stocke les bons produits qui dépannent


Pour limiter les plats riches en graisses saturées qui favorisent l’augmentation du mauvais cholestérol dans le sang, j’ai toujours en réserve (en conserves ou en surgelés) des soupes et des purées de légumes, des légumes précuits, des coulis de tomates, des fruits, du poisson en filet, du thon au naturel, du riz, des pâtes au blé complet, des légumes secs... Bref, du sain, du bon qui dépanne et se prépare en 15 min chrono !
 

3) Je (re)découvre le pouvoir des stérols végétaux


Les stérols végétaux ont un rôle clé: en jouant le rôle de barrière dans l’intestin, ils diminuent le passage du mauvais cholestérol dans le sang. Où peut-on les trouver ? Dans les fruits, les oléagineux, les légumes, les céréales et certaines margarines comme la Fruit d’Or® ProActiv Expert1 qui les a concentrés pour plus d’efficacité.
Ma routine pour la rentrée : avec 30 g de margarine riche en stérols végétaux par jour, soit 10 g à chaque repas (l’équivalent d’une petite cuillère), je peux réduire mon cholestérol plus efficacement (re-bonne nouvelle)1 !
 

4) Je privilégie le « bon gras »


Tout ce qui est gras n’est pas mauvais et ne favorise pas le mauvais cholestérol ! Les acides gras d’origines végétales mono ou polyinsaturés (huile d’olive, de tournesol et de colza par exemple) participent au bon fonctionnement du système cardio-vasculaire en contribuant au maintien d’un taux de cholestérol normal. En revanche, on peut dire sans hésiter que la charcuterie, les fritures et les fromages riches en matière grasse ne sont pas les meilleurs amis de nos artères. Concrètement : je privilégie les morceaux maigres des viandes, je consomme deux fois par semaine du poisson et je limite les apports en matières grasses d’origine animale au profit des matières grasses végétales. Comment ? Exemple, en remplaçant le beurre par une margarine.
 

5) J’adopte la fusion food et la tendance « healthy* »


Inspirée par les cuisines du monde et les vertus naturelles de certains aliments, la tendance healthy* a le vent en poupe en cuisine ! Alicaments, recettes « vegan » et food thérapie, je pioche partout des idées de recettes originales et bonnes pour ce que j’ai (trop de mauvais cholestérol). Ma dernière trouvaille ? Remplacer les protéines animales de la viande par les protéines de soja,
afin de varier mes sources d’apports en protéines.
Tofu, tempeh et seitan sont mes nouveaux (et très bons) amis !
*Saine

 

6) Je varie les plaisirs dès le petit-déjeuner


Est-il utile de le rappeler ? Le petit-dej est un repas important qui doit apporter 25 % des apports nutritionnels de la journée ! Alors, dès le matin, je prends de bonnes habitudes et je mets mon organisme sur de bons rails : je fais le plein de céréales complètes riches en fibres (orge, avoine, pain complet…), conseillées dans tous les régimes équilibrés. Je remplace le beurre sur mes tartines par de la margarine enrichie en stérols végétaux (10 g apportent 1/3 de la consommation journalière recommandée pour faire baisser son cholestérol1). Et je craque pour les smoothies-bowls, ces mix aussi beaux que bons de smoothie, de céréales, de fruits frais et de super-aliments qui cartonne sur les réseaux sociaux ! Fastoche !

 

7) Je me bouge (un peu, beaucoup…) tous les jours


C’est prouvé : l’activité physique est bénéfique dans la lutte contre le cholestérol*. Tous les jours, je fais mes 30 min d’activité physique, et pas besoin pour ça d’équipement ni d’investissement particulier : marcher plutôt que de prendre la voiture, monter les escaliers au lieu de prendre l’ascenseur, profiter du ménage ou du bureau pour faire quelques exercices, c’est facile ! Si je peux, 1 à 3 fois par semaine, je pratique un « vrai sport » : marche rapide, jogging, vélo, natation, zumba… à chacun ses goûts. Moi, j’ai choisi la gym suédoise, et vous ?
*Source : fmcœur.com
 

8) J’apprends à me détendre et à bien dormir


L’équilibre alimentaire et l’activité physique, c’est fait ! Mais il y a un dernier point à ne pas négliger côté mauvaises habitudes à ne pas reprendre à la rentrée : le stress et l’anxiété. Eux aussi ont un effet néfaste reconnu sur la santé en général, et particulièrement sur le système cardio-vasculaire. En revanche, yoga, relaxation, méditation, travail sur la respiration ont eux de nombreux effets positifs, y compris sur les artères*. Idem pour le sommeil, capital pour la santé et le bien-être.
Source : Science et Avenir

La rentrée s’annonce bien, non ? Et vous, quelles sont vos bonnes pratiques pour limiter le mauvais cholestérol ?

Les mots clés associés
0 J'aime
Commentaires
0 Partage