Aller au contenu principal
Poulet, dinde, lapin… les cuisses fourmillent d’idées recettes!
Knorr

Poulet, dinde, lapin… les cuisses fourmillent d’idées recettes!

Qu’est-ce que tu veux comme morceau, mon chéri ? Une cuisse ! Eh oui, les cuisses de poulet, de canard ou de lapin ont la cote auprès des petits et des grands. Le problème, c’est qu’il n’y en a pas toujours pour tout le monde ! Alors, pourquoi ne pas en cuisiner plus ? C’est facile, c’est bon et ce ne sont pas les idées recettes de cuisses qui manquent ! Régalons-nous de ce pas et en toute simplicité avec ce membre pas inférieur du tout…

Les cuisses, des atouts musclés!

On est toujours à la recherche de « trucs » utiles et originaux pour varier nos repas de tous les jours. Préparer des cuisses de volaille ou de gibier offre de nombreux avantages… et on n’y pense pas toujours !

  • C’est plus facile, plus rapide et moins cher qu’un animal entier.
  • On peut en cuisiner pour une, deux, trois ou dix personnes !
  • C’est souvent le morceau préféré de papa et des enfants (qu’on peut finir avec les doigts !).
  • La cuisse a un côté « noble » qui sort de l’ordinaire et change de la viande rouge. 
  • Cuisses de poulet, dinde, canard, pintade, lapin… il y en de toutes les tailles et pour tous les goûts. 
  • Pas de gâchis, ça vous évite les restes dont vous ne savez pas toujours quoi faire.
  • On peut les préparer de mille manières : cuisses au four, cuisses en cocotte, cuisses au BBQ, cuisses en sauce, etc. 
  • Enfin pour les paresseuses, fini la corvée de la volaille à découper (et/ou à massacrer) !

Comment bien choisir ses cuisses : les morceaux de choix?

C’est vrai, les découpes de volaille n’ont pas toujours bonne réputation en termes de qualité. On trouve en grande distribution des barquettes de morceaux prédécoupés, économiques certes, mais dont la chair n’a pas grand goût et peut rendre de l’eau en cours de cuisson. Ces produits ne sont cependant pas mauvais en soi et peuvent s’avérer pratiques et goûteux à condition d’être bien accommodés, avec une bonne sauce à la noix de coco par exemple. Veillez également à bien vérifier les dates limites de consommation, l’odeur et la couleur, car ces produits s’altèrent rapidement.

Heureusement, il existe également des découpes de volailles fermières Label Rouge. Ce mode de production qui existe depuis 1960 garantit le respect du bien-être des animaux et de l’environnement, ainsi qu’une qualité gustative supérieure. C’est le meilleur choix à faire en cas de préparation de cuisses rôties au four. Si vous n’en trouvez pas dans votre supermarché local, vous pouvez en commander sur Internet.

Enfin, dernière solution pour bénéficier du top des cuisses : les faire prélever sur un beau poulet par votre boucher, et conserver ou congeler le reste pour une future fricassée par exemple. 

Conseil + : vous pouvez également utiliser des cuisses de poulet et autres volailles congelées (par vos soins ou un industriel), mais il faudra dans ce cas prolonger la cuisson de 15 min environ.

Ne courez plus après les recettes de cuisses !

Plus facile à préparer que des cuisses de poulet, de dinde, de canard ou de lapin au four… y’a pas ! Il suffit de les déposer dans un plat allant au four, de verser un filet d’huile sur chacune et d’accompagner d’une noisette de beurre qui donnera un petit goût fin et évitera les projections d’huile. Pour obtenir un peu de sauce et donner du goût, vous pouvez découper en quartiers quelques tomates et les placer dans le plat, avec des oignons finement émincés. Salez, poivrez, versez un verre d’eau au fond du plat et enfournez pour environ 45 min th. 8, en arrosant régulièrement. Pour du canard ou de la pintade, comptez environ 30 min de plus, 45 pour de la dinde.

La cuisson des cuisses en cocotte n’est pas plus compliquée, elle est même plus rapide ! Salez et poivrez les morceaux, faites chauffer 1 cas d’huile et une bonne noix de beurre dans une cocotte de taille adaptée, placez les cuisses côté peau sur le fond et faites dorer ; couvrez ensuite et laissez cuire à feu doux sur chaque face 8 min environ (pour du poulet) ; coupez le feu et laissez reposer 3 min.

Ces deux recettes « basiques » peuvent être personnalisées de mille façons : en mettant vos cuisses la veille dans une marinade pour leur donner plus de goût ; en variant les légumes, les aromates et les épices ; en ajoutant un Fait Tout Knorr® ou un fond de sauce… et même en enlevant la peau pour celles qui surveillent leur ligne ! 

À noter : vous pouvez bien sûr décliner n’importe quelle autre recette de poulet, de dinde, de canard, de pintade ou de lapin pour la préparation de cuisses seules, en adaptant les quantités et les temps de cuisson !

 

Bonus : et moi et moi, coasse la grenouille !

On ne nous surnomme pas les « froggy » pour rien ! Alors, à l’heure de l’apéritif, n’oublions pas ce fleuron un peu délaissé de la cuisine française : régalons-nous de cuisses de grenouilles poêlées ! 

Pratiques, faciles à vivre, s’adaptant à toutes les situations et à toutes les sauces, ayez toujours quelques cuisses en réserve… ça marche toujours !

 

Les mots clés associés
22 J'aime
Commentaires