Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Les soupes déshydratées, ça vous parle ?

Les soupes déshydratées, ça vous parle ?

« Maman, c’est quoi une soupe déshydratée ? » demande Ferdinand. « C’est une soupe qui a soif ! » répond Eulalie. Ah les enfants et leurs questions ! En attendant, beaucoup d’entre vous ont dû se la poser et sécher sur la réponse. Explications instantanées ci-dessous.

Soupe déshydratée ou instantanée ?

Une soupe déshydratée est une soupe constituée d’ingrédients déshydratés réduits en poudre et conditionnés en sachet de 2, 3 ou 4 portions. Les matières premières sont les mêmes que dans une soupe liquide, mais elles ont reçu un traitement spécial (qu’on va vous expliquer plus loin), afin de retirer l’eau qu’elles contiennent. Contrairement aux idées reçues, la déshydratation existe depuis l’aube des temps et était déjà utilisée par les Phéniciens pour conserver leurs denrées plus longtemps. C’est l’une des plus anciennes méthodes de préservation des aliments !

On distingue deux types de soupes déshydratées : celles qui nécessitent une cuisson dans de l’eau et celles dites « instantanées » qui ne demandent que l’ajout d’eau bouillante pour être consommées. Dans les deux cas, on se régale facilement !

Déshydratation mode d’emploi

Entre la déshydratation des « Anciens » qui faisaient sécher les herbes, les racines, les fruits et la viande en les exposants au soleil et les procédés modernes développés par Carl Heinrich Knorr au milieu du XIXe siècle, il y a (à la louche) pas mal de différences. Le principe reste toutefois identique : retirer l’eau présente naturellement dans les aliments pour les conserver durablement.

 

La première étape consiste à déshydrater les matières premières (légumes, morceaux de viandes, pâtes, riz, herbes, épices, etc.) Il existe deux grands types de déshydratation.

  • Par la chaleur : les ingrédients sont séchés à l’air chaud ou disposés sur un cylindre chauffé à la vapeur d’eau, entraînant la déshydratation.
  • Par le froid : les ingrédients sont dans un premier temps congelés, puis soumis à une remontée lente de leur température provoquant l’évaporation de l’eau. On parle alors de lyophilisation. Cette technique est particulièrement utilisée pour les soupes instantanées, car les produits ainsi traités se réhydratent plus rapidement.

L’équilibre du goût

Avant de pouvoir déguster une bonne soupe en deux coups de cuillères « à bol », il y a encore du chemin ! Une fois déshydratées, les matières premières sont broyées et réduites à l’état de poudre, ce qui facilite le stockage et la réhydratation. On y ajoute alors les autres ingrédients constituant la recette tels que des épices, de la farine, des aromates, etc.

Ensuite, tous ces éléments sont soigneusement mélangés puis mis en sachet. À chaque étape, des contrôles stricts sont opérés afin de garantir la qualité, le goût, la texture, la couleur, etc. du produit fini. À taaaable, la soupe est servie !

Un procédé mijoté par Knorr® depuis plus de 175 ans

Carl Heinrich Knorr, fondateur de la marque Knorr®, fut l’un des premiers à intégrer ce procédé dans la fabrication de ses soupes, il y a plus de 175 ans. L’un des pionniers de la technique du déshydraté, il créa des soupes et bouillons prêts à consommer, à la fois goûteux et faciles à utiliser.
Le succès de ses produits se répandit à travers l’Europe et ensuite au reste du monde.

Petite anecdote : en 1911, Roald Amunds emporta avec lui des soupes Knorr® lors de son expédition au pôle Sud, ce qui lui permit de mener à bien sa mission (et de se réchauffer lors des journées les plus froides) !

Aujourd’hui, les soupes déshydratées font partie de notre quotidien et des grands classiques de nos placards de cuisine. Et Knorr® en est toujours la marque emblématique, pour ne pas dire générique, toujours à la pointe des saveurs ! Des exemples ? Nous, on a goûté (et adoré) les deux petites dernières de la gamme « Les Douceurs ». Des recettes de soupes déshydratées qui font la part belle aux légumes issus de l’agriculture durable. La variété « Tomates du soleil, courgettes et pointe d’huile d’olive » étonne par son goût unique de tomates mûries au soleil mariées avec de délicieuses courgettes finement taillées. Et le « Velouté de 8 légumes et bouquets de brocoli » a tout d’une grande soupe gourmande, cuisinée avec de beaux légumes et de délicieux morceaux de brocoli. Miam !

 

Maintenant que vous êtes incollable sur les soupes déshydratées, vous avez encore plus d’arguments pour en régaler votre tribu !

Les mots clés associés
0 J'aime
Commentaires
0 Partage