Aller au contenu principal
Ma sélection de 0 coupon(s)
0
Continuer ma sélection
Thé vert et thé blanc

Thé vert, thé blanc, quelles différences ?

Le thé est l’une des boissons les plus populaires au monde. Ses qualités ont été vantées par l’homme depuis des millénaires et il en existe de nombreuses variétés, presque autant que de façon de le consommer ! Après des décennies de thés noir en sachets, héritage des Anglo-Saxons, on découvre petit à petit les thés vert et blanc, qui séduisent pour leur goût léger.

Un peu d’histoire

Selon la légende, le thé fut découvert en 2737 av. J.-C. par l'empereur Chen Nung, fondateur de l'agriculture et de la médecine chinoise. Un jour, quelques feuilles d'un arbuste tombèrent dans un pot d'eau bouillante. L'empereur fut séduit par le breuvage et le thé fit son entrée dans le monde.

Le théier appartient à la famille des camélias (Camellia sinensis L). Tous les thés sont issus de la même plante. La différence vient uniquement du traitement apporté à la feuille : moins elles sont manipulées, plus leur saveur est légère et sans amertume. Après la cueillette, les feuilles de thé subissent plusieurs étapes de transformation avant de pouvoir être consommées. Elles varient en fonction du thé que l’on souhaite obtenir : noir, rouge, jaune, vert, blanc ou même bleu ! Les 5 étapes de fabrication sont : le flétrissage, le roulage, la fermentation, la dessiccation (ou torréfaction) puis le criblage (ou triage) et l’emballage.

De nouveaux thés vert et blanc peu amers

Le principal reproche fait au thé par les consommateurs occasionnels ou « non-initiés » est son amertume. D’où le succès des thés vert et blanc, donc le processus même de récolte et de fabrication garantit des thés moins amers et une légèreté très appréciée.

Les thés verts sont des thés non fermentés, issus d’une préparation spéciale destinée à neutraliser l'oxydation naturelle des feuilles. Les différentes qualités de thé vert se distinguent par leur couleur claire, leurs arômes de fruits et de fleurs, et leur apparence légèrement trouble. C’est le thé idéal à boire à tout instant de la journée. Désaltérant, il s’accommode très bien des mélanges avec d’autres plantes, comme la menthe par exemple.  

Les thés blancs sont des thés très délicats qui ne subissent aucune fermentation. Les feuilles sont simplement séchées à l'air libre. Ils tirent leur nom de la couleur blanc argenté de leurs feuilles et de la présence sur celles-ci de duvet blanc. Leur production est plus réduite, car ils exigent des manipulations très soignées. Ces thés prestigieux et rares développent des arômes évoquant les fleurs sauvages et donnent en bouche, un bouquet délicat et fleuri de jeunes bourgeons à peine éclos. Doux et rafraîchissant, d’une couleur limpide (qui n’est pas sans évoquer le champagne pour certains !), faible en théine, le thé blanc est incontestablement le thé de l’après-midi et du soir. 

 

0 J'aime
Commentaires
6 Partages