Sublimer ses plats mijotés : nos 5 commandements

  • Plats mijotés pour l'hiver
    • 4.0/5
      [181 votes]

L’hiver, rien ne vaut un bon petit plat mijoté pour faire remonter la température (et le moral) ! Mais connaissez-vous ces astuces de Chefs, ces petits « je ne sais quoi » qui rendront votre bœuf bourguignon inoubliable ? Nous oui, et on n’a qu’une hâte : les partager avec vous…

1- De l’alcool* tu utiliseras

Alcool* et cuisine font bon ménage, c’est bien connu. Le vin*, la bière* ou le cidre* parfument divinement les plats et attendrissent aussi merveilleusement la viande (pensez aussi aux marinades !). Peur d’avoir la main lourde ? Pas de panique, la moitié de l’alcool s’évapore au bout de 10 min de cuisson seulement ! Alors, si vos invités sont pompettes, ce ne sera pas de votre faute !

2- Herbes et épices tu maîtriseras

Le bouquet garni, un grand classique des plats mijotés ? Pas tant que ça ! Le laurier qui le compose possède un arôme très puissant qui a tendance à « écraser » les autres saveurs. Alors, méfiance… En revanche, on vous donne le « go » sur le thym, les feuilles de poireau, le céleri, l’oignon et l’ail. Et les épices ? Si vous préparez votre plat la veille, ayez la main légère, car leur arôme est décuplé par le refroidissement puis le réchauffement. De même, si votre recette comporte de la salaison (cassoulet, potée…) et/ou un bouillon déjà assaisonné, goûtez toujours avant de rajouter du sel !

3- Le saindoux tu réhabiliteras

Ça sonne un peu désuet, le saindoux. Et pourtant, on n’a pas trouvé mieux pour faire dorer et parfumer les plats mijotés. Pour le préparer vous-même (celui du commerce n’est pas terrible), faites fondre très doucement de la panne de porc coupée en petits dés dans une casserole à fond épais. Conservez précieusement en pots la graisse obtenue, c’est un trésor !

4- La technique du lutage tu découvriras

Késako ? Vue dans pas mal de restaurants et de magazines culinaires, cette technique consiste à fermer hermétiquement le couvercle de cuisson avec une pâte maison (style feuilletée) pour empêcher l’évaporation. Astuce de paresseuse (ça reste entre nous) : une large feuille de papier d’aluminium tendue sur la cocotte, avec le couvercle posé dessus, c’est tout aussi efficace (mais moins glamour) !

5- Futée tu seras

La longueur de cuisson des plats mijotés est à la fois sa force et sa faiblesse. C’est ce qui les rend si savoureux, mais on ne dispose pas forcément toutes de 3 ou 4 h avant l’arrivée des invités. Le mieux est de les préparer la veille et de les réchauffer une petite heure à feu doux avant de servir. Le goût n’en sera que meilleur. Pssst, les filles, lorsque le plat est froid (avant réchauffage), profitez-en pour enlever facilement la pellicule de graisse qui s’est figée sur le dessus !

Ne laissez pas ces astuces mijoter trop longtemps, rien ne vaut le passage à l’action !

 

*L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Le mijotage, grâce à l’utilisation du couvercle et sa cuisson à feu doux, est naturellement « écologique ». Pour économiser encore plus à la cuisine : choisissez des appareils label A+ ou A++, dégivrez régulièrement votre réfrigérateur, éteignez vos appareils électriques avant la fin de la cuisson pour profiter de la chaleur résiduelle, éloignez vos appareils de froid des sources de chaleur, traquez les fuites d’eau et préférez le lave-vaisselle au lavage à la main !
 

Vos réactions

87

Moi aussi je réagis

pouky17 10 pts

des que l on fait des plats mijotes ça sent bon dans la maison et on a hâte de passer à table!

etoile18s 2625 pts

ces bons petits plats que l'on aime manger dés qu'il fait froid

Voir la suite des réactions

Moi aussi je réagis !

N'hésitez pas, partagez votre avis sur Sublimer ses plats mijotés : nos 5 commandements !